Les plus grands navires-grues du monde se réunissent pour le retrait de la plate-forme de la mer du Nord

les plus grands navires-grues semi-submersibles du monde
Les deux grands navires-grues d’Heerema se sont récemment rencontrés pour commencer le projet d’enlèvement

L’un des plus grands projets d’enlèvement de surface du genre commence en mer du Nord, impliquant le retrait de la plate-forme de l’un des plus grands puits de pétrole et de gaz de la région après que l’équipage a quitté la plate-forme il y a près de deux ans. Deux des plus grands navires-grues semi-submersibles au monde ont convergé pour la première fois en mer du Nord pour lancer ce projet unique.

L’Abu Dhabi National Energy Company PJSC connue sous le nom de TAQA a chargé Heerema et AF Offshore Decom d’entreprendre son premier grand projet de retrait d’actifs. La plate-forme Brae Bravo, mise en service en 1988, produisait à son apogée plus de 94 000 barils par jour. Il est situé à plus de 100 miles à l’est des îles Shetland en Écosse. Le démantèlement a commencé en décembre 2017 et les derniers membres du personnel ont quitté la plate-forme en juillet 2019.

« TAQA Europe se lance dans l’un des plus grands exercices de démantèlement en mer du Nord à ce jour », a déclaré Donald Taylor, directeur général de TAQA pour l’Europe. « Le Brae Bravo fait partie intégrante des champs de Brae depuis plus de trois décennies avec la taille et l’échelle de la plate-forme, y compris la structure supérieure, presque la hauteur du London Eye. L’arrivée de Thialf sur le terrain a été une occasion historique, annonciatrice du moment où nous avons commencé à convertir de nombreuses années de planification en mise en œuvre pratique.

Les navires-grues semi-submersibles de Heerema Thialf est l’un des deux plus grands navires-grues au monde. Construit en 1985, il est capable d’un levage tandem de 14 200 tonnes avec ses deux grues offrant une capacité d’abaissement de la profondeur. Il est devenu le deuxième plus grand au monde lorsque le SSCV Sleipnir a été introduit en 2019. Les deux navires, dont chacun mesure plus de 650 pieds de long, sont tous deux employés pour ce projet. Ils se sont récemment rencontrés pour la première fois en mer du Nord pour entamer la première phase du projet en trois étapes qui durera jusqu’en 2022.

La première étape du projet a récemment commencé avec les deux SSCV simultanément sur le terrain pendant plusieurs jours pour préparer et finalement retirer la tour de torche, le pont et la chemise. le Thialf est resté sur le terrain pour terminer les derniers travaux préparatoires et la séparation des modules pour permettre le retrait définitif à l’été. le Sleipnir reviendra sur le site pour retirer les dessus restants lors de deux voyages sur le terrain au cours de l’été 2021, auquel point le seul élément visible restant de Brae Bravo sera le haut de la veste au-dessus de la surface de la mer. Une aide à la navigation dédiée sera placée sur la structure restante et une zone de sécurité de 500 mètres restera en place jusqu’à la fin du déclassement de la veste en 2022.

« Au cours des 33 dernières années, Brae Bravo a été un contributeur important à l’industrie pétrolière et gazière britannique, de nombreuses personnes ayant des liens de longue date avec la plate-forme. Ce projet impliquera plus de 500 personnes travaillant en mer sur le programme pendant les opérations de déclassement de pointe, et nous nous engageons à fournir une exécution sûre et efficace de cette étape », a déclaré Taylor.

Tous les déchets de la plate-forme seront transportés vers la base environnementale AF à Vats, en Norvège, et traités dans le but d’atteindre un objectif de recyclage ou de réutilisation de 95 %.

Photos avec l’aimable autorisation de TAQA et Heerema