L’équipe NZ lance une «machine volante» à Auckland | America’s Cup

Le yacht de pointe que Team New Zealand doit utiliser pour défendre l’America’s Cup a pris l’eau à Auckland hier, les membres de l’équipage le décrivant comme une «machine volante».

Le yacht de 23 m est doté de bras en aluminium innovants, qui soulèvent la coque au-dessus de la surface de l’eau dans les airs, réduisant la traînée et augmentant la vitesse de course.

Le skipper de l’équipe néo-zélandaise Glenn Ashby a déclaré que le navire – qui devrait atteindre des vitesses de plus de 50 nœuds (93 km / h) – était à la fois un yacht de course et un avion.

Photo: AP

«C’est un bateau et il doit traverser l’eau, mais c’est aussi une machine volante», a déclaré Ashby.

«Les poils sur la nuque se lèvent quand ce truc entre dans l’eau, et au cours des prochains jours et semaines, j’ai vraiment hâte d’en sortir», dit-il.

Le yacht s’appelle Te Rehutai, une expression en langue maorie faisant référence à la force et à l’énergie de l’océan.

La deuxième génération du bateau de la classe AC75 est monocoque et beaucoup plus grande que les catamarans à foils de 15 m utilisés lors de la précédente America’s Cup aux Bermudes en 2017.

L’épreuve d’Auckland doit opposer les challengers les uns aux autres lors de la Prada Cup en janvier et février, le vainqueur étant alors en course avec l’équipe de Nouvelle-Zélande pour l’America’s Cup en mars.

Les trois challengers confirmés sont Luna Rossa d’Italie, American Magic et INEOS Team UK.