Le vice-président de World Sailing espère que Dakar 2026 pourra contribuer à la croissance du sport en Afrique

Le nouveau vice-président sud-africain de World Sailing, Philip Baum, espère que les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été de 2026 à Dakar seront un tremplin pour le sport en Afrique © World Sailing

Le vice-président nouvellement élu de World Sailing, Philip Baum, a ciblé les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’été de 2026 à Dakar comme une occasion importante de promouvoir le sport en Afrique.

Le Sud-Africain était l’un des sept nouveaux vice-présidents élus par l’instance dirigeante mondiale de la voile au début du mois.

Baum, l’ancien président de South African Sailing, est le premier Africain à être élu au conseil d’administration de World Sailing.

« Il est d’une importance vitale pour l’Afrique d’avoir une voix à la table du haut », a déclaré Baum.

«Les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont lieu au Sénégal en 2026.

«C’est une occasion très spéciale de présenter le sport en Afrique et de convaincre les gouvernements du continent de la valeur éducative de faire de la voile un sport scolaire.

«C’est aussi une chance unique de développer l’activité commerciale et de créer des emplois en vendant des bateaux de toutes sortes, qu’il s’agisse de yachts ou de bateaux à moteur.

La voile a fait ses débuts olympiques à Paris 1900 et figure au programme de tous les Jeux depuis, à l’exception de Saint-Louis en 1904.

Mais un marin africain n’a jamais remporté de médaille.

Un pays africain n'a jamais remporté de médaille olympique en voile, bien que ce sport soit apparu à presque tous les Jeux depuis Paris 1900 © Getty Images
Un pays africain n’a jamais remporté de médaille olympique en voile, bien que ce sport soit apparu à presque tous les Jeux depuis Paris 1900 © Getty Images

Aux derniers Jeux Olympiques de Rio de Janeiro il y a quatre ans, six pays africains se sont qualifiés, mais le nombre total de participants, à 17 ans, n’était que légèrement supérieur à celui de la Grande-Bretagne.

« World Sailing n’a jamais eu de membre du conseil d’administration d’Afrique », a déclaré Baum, qui a représenté l’Afrique du Sud dans plusieurs championnats du monde dans les classes finn et J22.

«La démographie, l’évolution politique et le potentiel sous-développé du continent font de l’Afrique une opportunité de croissance importante pour World Sailing à moyen terme.

«Les Jeux Olympiques de la Jeunesse au Sénégal devraient être un tremplin pour le sport, tant sur le plan compétitif que récréatif.

«World Sailing a besoin de l’Afrique.

«L’Afrique a besoin de World Sailing.

«Je vise à être un pont non seulement pour mon continent, mais nous, en Afrique, croyons, avec des expériences partagées, que nous pouvons être un pont vers de nouvelles opportunités ailleurs dans le monde, ce qui fonctionne ici peut fonctionner ailleurs. Ensemble, nous pouvons faire grandir la voile. »