Une flotte épique de catamarans et trimarans au Caribbean Multicoque Challenge

Le Caribbean Multicoque Challenge

Le compte à rebours pour le deuxième Défi multicoque des Caraïbes est lancé et une flotte éclectique de catamarans et trimarans commence à ressentir leur besoin collectif de vitesse. Dix-huit yachts, dont la taille varie de 28 à 70 pieds, sont déjà entrés dans la meilleure et la seule régate dédiée aux Caraïbes pour les multis de course et de croisière. Le CMC débutera dans un peu plus d’un mois et est prévu du 14 au 16 février dans les eaux balayées par le vent au large de Sint Maarten. Cela promet d’être épique.

L’une des principales raisons de l’excitation est le match très attendu d’une paire des trimarans monotypes les plus rapides et les plus audacieux du monde: le MOD 70 Argo, skippé par l’Américain Jason Carroll, et Maserati, dont le capitaine est le monoplace. -seulement Giovanni Soldini, le globe-trotter italien très expérimenté. Argo et Maserati utiliseront le CMC comme mise au point pour le prochain Caribbean 600, une stratégie employée par Fujin, le vainqueur du CMC de l’année dernière, avec grand succès. La course de match entre le puissant tris de 70 pieds ne devrait être rien de moins qu’un classique.

Cependant, l’un des aspects les plus séduisants du CMC est que ce n’est pas seulement pour les pur-sang de Grand Prix: c’est un événement à chances égales tout compris pour tous les bateaux à coques multiples. Et il y a une foule d’excellents coureurs / croiseurs à double usage qui reviennent pour leur deuxième CMC pour prouver ce point. Parmi eux, le charmant trimaran Newick classique de Bernard « Appie » Stoutenbeek, qui a remporté le prix Style & Grace de la régate en 2019. Un autre ensemble de l’artisanat local de retour est Petro Jonker’s Seaduction et Ian Martin’s Spellbound, catamarans léopard populaires du célèbre constructeur sud-africain. Robertson et Caine. Spellbound, naviguant avec un équipage de jeunes insulaires l’année dernière, a remporté les honneurs de la classe C et tentera de défendre son titre en février.

Sailing-Stream.fr ⚓ Une flotte épique de catamarans et trimarans au Caribbean Multicoque Challenge ⚓ Catamarans

Plusieurs autres constructeurs de production seront également représentés dans le CMC, y compris un autre Leopard, un pied de 50 appartenant à Georges Coutu appelé La Novia, et deux des chats doux et français Outremere: Tortuga, fait campagne par le marin allemand Rüdiger Schiller et David Slater. Delphine, naviguant sous pavillon canadien. Un autre chat construit en France est le Catana 39 Cassandra, un autre snowbird du Canada barré par Michael Taylor. Ce groupe international de voyageurs éloignés envoie un message clair aux autres croiseurs des Caraïbes cet hiver: le CMC est ouvert et accueillant, et attend votre entrée!

Bien sûr, les bateaux de production ne sont pas le seul moyen d’écorcher un chat, et il existe plusieurs bateaux personnalisés intrigants qui feront leurs débuts dans le CMC 2020. Parmi eux se trouve le tri Shockwave de 63 pieds de Jeff Mearing, avec un port d’attache de la capitale américaine de la voile Newport, R.I .; Le skieur australien Brett Trevillianon tri-finlandais de 53 pieds; et le Royaume-Uni 53 pieds cat 2 2 Tango, détenu par Anthony McVeigh.

Tous ces navires élégants affronteront le favori local Arawak, un 52 pieds personnalisé conçu par Joubert-Nivelt et navigué par Rodney Williams et l’équipe d’Island Water World. Arawak a présenté un spectacle impressionnant l’année dernière en remportant non seulement la classe B, mais également en recevant le prix de la performance la plus exceptionnelle de la régate, qui lui a valu une toute nouvelle montre d’Oris Watches, l’un des principaux sponsors de la régate. D’autres entrées de retour de Sint Maarten incluent le doux 28 pieds de Mitch Sylvano, Enola, et le chat élégant de Jean-Michel Ricour, Guimamalou.

Une fois de plus, le distingué Sint Maarten Yacht Club sera le club hôte du CMC, mais au départ de la course de 2019, l’événement s’associe au Yacht Club Port De Plaisance, et les 20 premiers bateaux à s’inscrire et à payer recevront un amarrage gratuit à la marina de classe mondiale de l’établissement pour la durée de la régate. Le «port d’attache» dédié de Port De Plaisance pour l’événement est une autre évolution en cours dans la première régate des Caraïbes pour les catamarans et les trimarans.