Sail Melbourne Regatta 2020 se termine sur la baie de Port Phillip

[ad_1]

Sail Melbourne Regatta 2020 se termine sur la baie de Port Phillip

Melbourne, Australie (21 janvier 2020) – À six mois des Jeux olympiques de Tokyo 2020, Sail Melbourne International 2020 a vu les meilleurs marins du monde conclure l’événement de cinq jours par une journée de vent léger sur la baie de Port Phillip.

Plus de 300 concurrents de 25 pays ont participé au premier événement de Melbourne pour la voile de classe olympique et invitée, qui fait partie de la série Summer of Sailing 2020 de Melbourne.

De nombreux marins ont utilisé l’événement comme une régate d’échauffement pour la prochaine manche des championnats du monde qui se sont déroulés autour de la baie en février, tout le monde connaissant toute une gamme de conditions de navigation à Port Phillip.

Avec le vent tombant le dernier jour, la course a été retardée dans certaines classes, avant que toutes les flottes aient eu au moins une dernière course, la plupart ayant terminé un programme de course complet.

https://youtu.be/11JA1Cd3jgQ

Sail Melbourne International 2020 comprenait les championnats Laser Oceania, les championnats australiens internationaux de classe 505, les championnats australiens de kitefoiling ainsi que les championnats australiens de para 2020.

RS: X M
Dans les épreuves olympiques, la flotte RS: X a été l’une des premières à participer à ses trois courses, le Britannique Tom Squires remportant la victoire au classement général après 15 courses d’avance sur l’Israélien Yoav Omer. Le double olympien Makoto Tomizawa du Japon a terminé troisième.

Les victoires de la course de la journée ont été remportées par Squires, Ofek Elimelech (ISR) et Kieran Holmes-Martin (GBR).

«La semaine a été venteuse et nous avons eu toutes sortes de conditions. Tout le monde avait peur que je perde la médaille aujourd’hui parce que les conditions étaient légères, mais j’ai réussi à la maintenir et à leur montrer qui était le patron », a déclaré Squires, qui a pris la tête du deuxième jour de la régate et ne l’a jamais laissé aller.

« Sail Melbourne était la régate d’échauffement pour nos championnats du monde à Sorrento et c’était vraiment très pertinent – c’est au large ici et c’est au large à Sorrento, donc c’était bien de s’entraîner », a ajouté Squires.

«Je me suis qualifié pour Toyo pendant l’été européen et ce fut un long processus. Maintenant, je me prépare pour les Championnats du monde. Ça va être à pleine puissance et je suis vraiment excité de m’entraîner pour les Jeux Olympiques, ce qui est un peu surréaliste en ce moment », a ajouté Squires.

Alors que Squires a déjà obtenu sa place à Tokyo 2020, dans d’autres pays, la sélection est toujours en cours, y compris pour les meilleurs planchistes israéliens qui ont voyagé à Melbourne avec une équipe solide. Trois des cinq hommes d’Israël et deux des quatre femmes participant à Sail Melbourne ont terminé parmi les cinq premiers.

«Nous sommes cinq chez les garçons et quatre chez les filles car toutes les équipes sont venues ici et la préparation pour les championnats du monde est vraiment importante pour nous. Les championnats du monde sont le principal objectif et ils sont super importants, nous avons donc tout fait pour réussir ici et après cela aux championnats du monde », a déclaré Yoav Omer, qui a terminé deuxième en tant que navigateur le mieux classé d’Israël à Sail Melbourne.

«C’était notre dernière compétition avant les championnats du monde et c’était une très bonne préparation pour nous de voir s’il y avait des problèmes dans des conditions de vent ou de lumière ou avec l’équipement et c’était bon pour nous d’avoir toutes ces conditions à Sail Melbourne.»

«Les championnats du monde à Sorrente seront notre dernière compétition pour les sélections et chez les garçons, c’est très serré. Après les championnats du monde, la fédération décidera qui ira aux Jeux olympiques et j’espère y être. Je crois vraiment en ma navigation ici et je me sens vraiment bien et je ferai de mon mieux lors de la prochaine journée mondiale », a ajouté Omer à propos des buts ajoutés.

Le RS: X a attiré un peloton de classe mondiale avec tout le monde utilisant l’événement pour se préparer aux championnats du monde RS: X à Sorrento Sailing et Couta Boat Club à la fin de février (23-29 février 2020).

RSX féminin
Courant dans une flotte mixte, l’Israélienne Noy Drihan a remporté la victoire dans la catégorie féminine devant la championne olympique de Rio 2016, Charline Picon. Hei Man Chan de Hong Kong a terminé troisième.

« C’était excitant d’entamer la dernière journée avec pas mal de points devant Charline et c’était bon pour moi de voir que je peux être devant un champion olympique », a déclaré Drihan.

Les victoires de la course de la journée sont allées à Noy Drihan avec son coéquipier d’Israël Maya Morris qui a sorti deux balles dans les deux autres. Avec la sélection israélienne pour Tokyo 2020 toujours en cours, les prochains championnats du monde promettent d’être une bataille serrée au sein de l’équipe.

«Le dernier événement de sélection pour les filles israéliennes aura lieu ici à Melbourne avec les championnats du monde notre dernière sélection. Nous sommes venus à Sail Melbourne pour nous préparer avant les championnats du monde et pour faire une autre compétition, pour pratiquer nos départs et nos remontées et nous essayons également différentes choses. Ce fut une bonne compétition et c’est formidable que nous ayons eu de nombreux marins de la meilleure flotte qui sont venus ici », a déclaré Dihan.

Le champion olympique Picon a également apprécié l’événement et les différentes conditions qui leur ont été infligées.

«Nous avons eu une excellente semaine avec des vents forts, pas aujourd’hui, mais les autres jours ont été assez intenses. C’était une bonne flotte, donc c’était un très bon entraînement et c’était agréable d’être ici », a déclaré Picon.

Picon est déjà arrivée à Melbourne à la mi-décembre avec sa famille et sa fille de deux ans et a profité de certains sites ainsi que de la formation.

«Je suis avec ma fille et mon mari, nous avons donc également essayé de nous amuser. Nous avons fait la Great Ocean Road en camping-car, et maintenant ils sont là pour mon camp d’entraînement. C’est agréable de les avoir avec moi. Ma fille a également pu nourrir des kangourous, ce qui était bien », a ajouté Picon à propos de son séjour à Victoria.

Finlandais
L’athlète olympique australien de Rio, Jake Lilley (QLD), a remporté la victoire en classe Finn et a apprécié les courses serrées dans une flotte petite mais de haut calibre.

«Nous avons eu quelques gars internationaux et australiens fantastiques ici à Sail Melbourne. Il y a eu des courses très serrées et serrées, si heureuses de remporter la victoire dans ce qui était essentiellement dix courses de médailles d’entraînement. Il n’y avait que des millimètres dans certaines courses, donc je n’aurais pas pu demander beaucoup plus », a déclaré Lilley, qui a terminé cinquième à la Finn Gold Cup 2019, le championnat du monde de classe Finn qui s’est tenu au Royal Brighton Yacht Club en décembre, et a obtenu Australian le spot de quota pour Tokyo 2020.

Lilley continuera à s’entraîner à Melbourne au cours des prochaines semaines avec certains des marins finlandais internationaux, avant de se diriger vers l’Europe pour la Finn Gold Cup 2020.

«Nous allons rester ici à Melbourne avec tout le monde et profiter de l’été de la voile à Melbourne avec de nombreux championnats du monde. C’est le meilleur lieu d’entraînement, donc tout le monde est ici et nous le serons aussi.

« Nous allons nous entraîner jusqu’à la fin du mois de février, puis je ferai quelques courses dans la classe Etchells avant de me diriger vers Palma en Finlande (2020 Finn Gold Cup en Espagne). Je continuerai de poursuivre le rêve de Tokyo et de poursuivre aussi fort », a ajouté Lilley à propos de ses buts à venir.

Le Suisse Nils Theuninck et le Canadien Tom Ramshaw ont remporté les deux courses lors de la dernière journée. Theuninck a terminé deuxième au classement général avec Anders Pedersen (NOR) en troisième et Ramshaw en quatrième.

Flottes laser
Les vents légers de la dernière journée ont entraîné une longue attente pour le Laser, mais au final, toutes les flottes ont réussi à obtenir une dernière course sur le tableau de bord.

Laser Standard
Une troisième place dans la seule et unique course de la journée a suffi au triple olympien Jean-Baptiste Bernaz, de France, pour remporter la victoire au général lors de sa première épreuve de Sail Melbourne.

«Nous avons eu un peu d’attente à terre aujourd’hui, mais nous avons ensuite participé à une course. C’était ma première fois ici et c’était vraiment super de naviguer ici. Ce fut une bonne semaine et je suis heureux de gagner », a déclaré Bernaz.

Matt Wearn, de l’Australian Sailing Team, qui a déjà été sélectionné pour représenter l’Australie aux Jeux de Tokyo 2020, a inscrit un cinquième pour terminer la régate à quatre points de Bernaz en deuxième place. Luke Elliott de la Australian Sailing Squad est passé de la sixième à la troisième place.

L’événement étant classé au titre des Championnats Océanie Laser 2020, Wearn a remporté le titre de Champion d’Océanie avec Luke Elliott en deuxième position et Thomas Saunders de Nouvelle-Zélande en troisième.

«Ce fut une assez bonne régate. Il a été assez venteux dans certaines conditions de test, donc c’était agréable de se dégourdir un peu les jambes et de faire de la randonnée le dernier jour », a déclaré Matt Wearn.

«Nous avons eu une grande compétition ici avec près de 70 bateaux et de très bonne qualité également, donc je suis satisfait de ma position actuelle. Il y a évidemment encore beaucoup de choses que je dois peaufiner, quelques choses au début et des choses que je ne fais pas vraiment à 100%, alors j’espère qu’entre cela et les Mondiaux, je pourrai tout polir et être prêt à partir en février pour les championnats du monde », a ajouté Wearn en pensant aux prochains championnats du monde.

Le double Olympien et ancien champion du monde Rutger van Schaardenburg des Pays-Bas a remporté la dernière course de la régate et a terminé 15e au classement général

Les Championnats du monde ILCA Laser Standard pour hommes 2020 seront organisés par le Sandringham Yacht Club du 9 au 16 février 2020.

Laser radial
La championne olympique des Pays-Bas, Marit Bouwmeester, a remporté la victoire au Laser Radial féminin et a conservé son avance avec une onzième place lors de la dernière course. Louise Cervera, de France, a été la gagnante de la dernière course et a terminé 25e au classement général.

Après une régate régulière, comprenant deux victoires dans la série de huit courses et abandonnant la course sous pavillon noir de dimanche, Bouwmeester était satisfaite de son épreuve d’avant-championnat qui l’a vue terminer six points devant la deuxième médaillée d’argent olympique Annalise Murphy (IRL) ).

«Ça a été vraiment bien! Nous sommes ici pour les championnats nationaux et maintenant Sail Melbourne et je pense que l’organisation fait un excellent travail et il y a tellement de bénévoles, ce qui est génial », a déclaré Bouwmeester à propos de Sail Melbourne.

« Bien que cet événement ait été complètement différent des championnats nationaux, c’était agréable de vivre des conditions différentes », a ajouté Bouwmeester après avoir déjà disputé les championnats nationaux australiens de laser début janvier.

« Cela a été difficile avec le vent, ça a été très amusant et ça a aussi été amusant de faire la course contre les jeunes garçons qui nous font travailler dur, donc ça a été vraiment bien », a ajouté Bouwmeester à propos de la voile Radial Laser masculine. flotte et avec les jeunes marins australiens de l’Ouest Stefan Elliot-Shircore et Michael Compton terminant l’événement en premier et troisième respectivement.

« Cette régate est évidemment très compétitive, il y a beaucoup de bonnes filles ici, donc c’est vraiment génial de pouvoir courir contre elles et une opportunité vraiment cool de courir contre des médaillées olympiques », a déclaré Stefan Elliot-Shircore.

L’Italienne Silvia Zennaro a terminé la régate en troisième position et a vraiment apprécié les conditions venteuses de Sail Melbourne.

«Tous sauf un étaient des jours venteux et orageux, mais j’aime ces conditions, elles ne sont pas comme l’Italie où il y a du soleil et des vents légers. Je préfère les vents forts donc je l’aime ici en Australie et j’attends également une semaine de vent pour les championnats du monde, ce qui me facilite un peu les essais.

« Pour notre sélection, les championnats du monde seront pour moi la régate la plus importante et je veux faire ma meilleure performance aux championnats du monde », a déclaré Zennaro en pensant à la sélection de l’équipe italienne.

Mara Stransky (QLD) de l’Australian Sailing Squad a terminé Sail Melbourne en tant que femme australienne la mieux classée en neuvième place au classement féminin et 12e au classement général de la flotte mixte après avoir affiché une huitième place mardi. En tant que meilleure navigatrice féminine Radial Laser d’Océanie, elle a remporté le titre de championne d’Océanie.

«C’était un bon changement de ne pas avoir autant de vent le dernier jour et quelque chose d’un peu différent qui n’est pas super venteux. Ça a été une très bonne semaine pour identifier quelques choses sur lesquelles travailler avant les mondes et je suis impatient de le voir », a déclaré Stransky.

Les championnats du monde féminins à laser radial ILCA 2020 auront lieu au Sandringham Yacht Club en février (21-28 février 2020)

Cerf-volant
Le kite-foiling a été ajouté au programme olympique de Paris 2024 et en tant que première épreuve de Sail Melbourne International, les championnats australiens de kite-foiling 2020 ont suscité beaucoup d’intérêt. Mardi, trois courses dans des vents légers ont conclu la série de 18 courses de la flotte après avoir attendu que le vent ait retardé le départ.

Scott Whitehead, âgé de 17 ans, de Townsville, a remporté son premier titre national après avoir remporté onze victoires impressionnantes, six deuxièmes places et un OCS en une course. Whitehead a terminé la régate avec une deuxième et deux premières places lors de la dernière journée.

«C’est vraiment un sentiment incroyable et c’est vraiment génial de descendre champion aux Championnats nationaux aujourd’hui. Cela a été une bonne régate pour moi et je pense que c’est le meilleur résultat que j’ai jamais obtenu et c’est tellement génial de concourir contre des personnes plus âgées que moi et je suis sûr que de nombreux événements comme celui-ci se préparent. »A déclaré Whitehead.

«La régate était vraiment amusante, nous avions toutes les conditions, la grêle, la brillance, tout et c’était vraiment bien. Nous avons affronté hier toutes sortes de conditions avec la haute mer et aujourd’hui avec des eaux plus calmes », a ajouté Whitehead au sujet des conditions.

« Il y a encore des âges jusqu’en 2024 mais je vais aller aux championnats du monde partout, je pense que notre prochain est en Chine en septembre et avant cela, il est juste plein de travail scolaire. »

Scott Whitehead a terminé la régate avec une avance de 22 points sur Andrew Cooksey (WA), deuxième, et Alty Frisby (WA), troisième.

La sœur de Scott Whitehead, Breiana Whitehead, a défendu son titre national en tant que femme la mieux classée et a terminé la course en flotte mixte avec une solide sixième place au classement général. La victorienne Natalie Flintrop-Clarke a terminé deuxième.

«L’événement a été plutôt délicat du point de vue météo, classique de Melbourne, je suppose que nous avons obtenu tout ce que nous pouvions obtenir; nous faisions du kite pluie, vagues, eau plate, brise marine, tout, c’était cool de tout essayer. Je pense que la course a été serrée, amusante et vraiment agréable », a déclaré Breiana Whitehead à propos des conditions mitigées au cours des quatre jours de course en flotte.

«Je suis vraiment heureuse d’être la première femme en Australie, ce qui est vraiment cool, mais j’aimerais que plus de filles courent. C’est assez amusant de courir en flotte mixte, de courir tout le monde, donc je suis vraiment heureux de terminer sixième au classement général.  »

Comme son frère, Breiana Whitehead a les yeux rivés sur Paris 2024, qui propose le relais mixte proposé pour le kite foiling, mais elle entend également profiter de la course individuelle jusque-là.

«J’attends avec impatience 2024 mais je veux aussi profiter de tout le kite là-haut. J’aime toujours beaucoup la course individuelle et j’aimerais bien faire aux championnats du monde et participer à plus d’événements internationaux », a déclaré Whitehead, qui a terminé au classement mondial 2019 à la cinquième place et a également participé aux Jeux mondiaux de la plage 2019.

Classes invitées

International 505
Dans les classes invitées, Sail Melbourne International a également inclus les championnats australiens de la classe internationale 505 avec les champions du monde américains Mike Holt et Rob Woelfel remportant la victoire au classement général après avoir remporté quatre des huit courses et affiché une troisième et une deuxième place sur le dernier jour.

«Ça a été une semaine fantastique. Bonne brise, très bonne course et bonne gestion de course – nous avons eu un temps spectaculaire. Et une météo intéressante aussi », a déclaré Mike Holt à propos de l’événement.

«Nous avons été battus à plusieurs reprises, donc nous avons eu une grande compétition, nous avons été poussés durement par tous les gars ici dans des conditions différentes. Cela a été difficile, difficile et amusant. On reviendra certainement. Nous sommes ici chaque année depuis maintenant cinq ans, nous avons passé un bon moment, donc nous aimerions revenir », a ajouté Holt.

Les Australiens du Sud, Robin Deussen et David Snoad, ont remporté les Championnats d’Australie en terminant deuxième et premier bateau australien.

Les Australiens de l’Ouest Christoph Paterson et Thor Schoenhoff ont remporté la première course le dernier jour et ont terminé troisième au classement général, tandis que les Australiens du Sud Malcom et Angus Higgins ont remporté la dernière course pour terminer sixième du classement général.

Liberté et 2,4 mR
Les classes Liberty et 2.4mR faisaient partie des championnats australiens de para voile 2020 et après l’annulation des courses pour les deux classes lundi, trois courses ont été terminées le dernier jour.

L’Australien du Sud, Bob Schahinger, a remporté la victoire générale au Liberty avec les para-marins de l’ouest de l’Australie, Robert Crofts (WA) et Tracy Odiam, terminant deuxième et troisième.

Avec la partie de classe des championnats australiens de para voile 2020, Robert Crofts a remporté la victoire dans la catégorie para avec Tracy Odiam deuxième et première femme.

Dans la 2.4mR, les deux premières places sont allées à Michael Leydon et Peter Russell (tous deux ACT), Neil Patterson du Royal Brighton Yacht Club terminant troisième et premier parachutiste.

«Nous avons eu une régate incroyable. Cinq jours de Pâques fous que nous n’obtenons jamais et ces vents d’ouest légers. Ceci est mon Yacht Club et je n’ai pas vu ce genre de choses, surtout en une semaine, mais nous avons eu une navigation incroyable. Des courses vraiment serrées entre les para-marins et les marins valides. C’était génial de voir le para et les marins valides tous ensemble à la marque supérieure dans les trois, quatre longueurs de bateau », a déclaré Patterson à propos des événements de la semaine.

«Cela fait longtemps que je n’ai pas fait de courses aussi proches et nous avons eu littéralement toutes sortes de conditions météorologiques, donc ce fut un autre grand événement, qui a brisé de belles courses et je ne peux pas attendre l’année prochaine », a déclaré Patterson.

Le prix Kevin Wood, qui est décerné à une personne qui a apporté une contribution exceptionnelle à Sail Melbourne International, a été cette année décerné au directeur de course (PRO) Mark Taylor.

«C’est un peu de travail et d’efforts pour organiser ces événements, il y a une responsabilité et une obligation d’être un PRO pour cet événement, mais cela ne fonctionnerait pas sans les clubs partenaires et les officiels de course pour faire en sorte que cela fonctionne là-bas. sur l’eau », a déclaré Mark Taylor en recevant le prix.

Plus de 300 concurrents de 25 pays ont participé à Sail Melbourne 2020 du 17 au 21 janvier à Melbourne, en Australie.

À propos de Sail Melbourne International Regatta
Sail Melbourne International continue la série d’événements Melbourne Summer of Sailing 2020 et avec un peu moins de 200 jours avant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. La régate a attiré un peloton d’élite de 25 pays et de toute l’Australie avec près de 300 concurrents inscrits.

L’événement comprend les Championnats Laser Océanie, les Championnats australiens inauguraux de foil 2020, ainsi que les Championnats australiens de parapente 2020 et les Championnats australiens de la classe internationale 505.

Les épreuves Laser Standard et Laser Radial ont attiré le plus grand nombre d’entrées pour tester les eaux de Port Phillip avant leurs Championnats du monde de classe pour le Laser Standard (9-16 février) et Laser Radial (21-28 février).

Les autres événements incluent les premiers championnats australiens de foil de cerf-volant – la classe qui fera sa première aux Jeux olympiques de Paris 2024, les Finlandais, la classe internationale 505. Les classes Tasar, Liberty et Laser 4.7 complètent le programme ainsi que les classes de parapente de 2.4mR et Hansa 303.

Source: Australian Sailing Media

[ad_2]