Le meilleur dériveur pour la croisière

Le meilleur dériveur pour la croisière
Expédition en dériveur pour adolescents: Great Inagua, Bahamas, 2017.

Les dériveurs sont analogues aux voitures pour les croiseurs; est-ce la raison pour laquelle je me tiens dans le cockpit avec la moindre touche de trépidation et regarde nos adolescents disparaître autour de la courbe d’une île bordée de palmiers? Ils reviennent plus tard en souriant avec des aventures trouvées … des histoires de leur escapade en plongée avec tuba dans des cavernes, des coraux et des barracudas incandescents.

Si un bateau de croisière est le tapis magique des voyages lointains, les dériveurs sont la dernière étape critique pour s’engager dans ces lieux et réaliser leur promesse. Tout va bien pour y arriver, mais ensuite vous devez descendre à terre (ou aller au motu, ou à ce récif lointain, ou au village autour de la pointe) et vous déplacer. Il existe des compromis entre différents types et approches. Les gens aiment généralement ce qu’ils ont (heureusement!).

Nous sommes sur notre troisième dériveur et notre troisième hors-bord en tant que croiseurs. Tous les trois sont des bateaux pneumatiques à coque rigide, ou semi-rigides. Livré avec Totem, 10 ’Avon a donné près de 19 bonnes années avant que l’hypalon usé ne soit trop mince. Le Highfield que nous avons pu acheter quand il a abandonné en Thaïlande était un peu petit pour nous (2,9 m ou 9,5 pouces) et avait une conduite étrangement mouillée en raison de tubes glissants. Nous avons remplacé cela par un AB de 3,1 m à venir il y a trois ans; il a été génial, utilisé principalement avec notre Tohatsu 18hp (récemment avec un Yamaha 15hp).

Le meilleur dériveur pour la croisière
Notre nouveau Highfield en arrière-plan… l’Avon attendant d’être emmené; Phuket

Voici ce que j’aime dans notre configuration actuelle:

  • Monte facilement dans un avion avec les moteurs hors-bord de 15 et 18 ch que nous avons jumelés avec
  • Le casier d’arc, le casier d’arc et le casier d’arc. Il fournit une étape, un stockage sécurisé et maintient le réservoir de carburant vers l’avant. Ce dernier signifie un poids vers l’avant, ce qui se traduit par une sécurité, car le tuyau de carburant passe entre les doubles planchers, il est moins sujet à être écrasé, et le tuyau et le réservoir sont protégés contre les rayons UV.
  • Double plancher: offre un intérieur plat confortable et aide à garder les choses au sec (bonus: solide. Mais… ajoute du poids)
  • Coque en aluminium (plus légère! Mais plus difficile à réparer)
  • Tubes en hypalon (préférés au PVC pour la durabilité)
  • Points de levage robustes et poignées sûres et confortables

Ma combinaison de dériveur de rêve reposait sur la proue d’un bateau que nous avons rencontré dans le port de Puteri, en Malaisie: nichés ensemble étaient un semi-rigide et un dériveur. Mais étant donné le choix entre le RIB dur / amical et le RIB planant, nous descendons solidement dans le camp le mieux décrit par mon amie Pam Wall chante dans nos séminaires Cruising Women: « plus c’est gros, mieux c’est plus vite c’est plus amusant! » Notre ancrage actuel n’est qu’un exemple de pourquoi; il serait physiquement impossible de revenir là où Totem est situé pendant les après-midi thermiques typiquement venteux. C’est un bon 15 minutes du navire au rivage sur un avion (allant à environ 20 mph).

Qu’y a-t-il dans la communauté des croisières? En général, les semi-rigides dominent. C’est vrai dans une moindre mesure avec les croiseurs côtiers; à notre mouillage ici au Mexique, il y a une poignée de kayaks, de pneumatiques et de canots rigides. Mais dans les mouillages éloignés et sur les bateaux plus larges, les offres sont majoritairement des semi-rigides. Bien sûr, énoncez une règle et les exceptions commencent!

Le meilleur dériveur pour la croisière
Quai de dériveur de La Cruz aujourd’hui: 10 semi-rigides, deux kayaks et un Porta-Bote

Mon ami Jan est ancré dans un atoll des Tuamotu en ce moment. Elle navigue depuis plus de 20 ans, des États-Unis vers la Méditerranée, les Caraïbes et actuellement dans le Pacifique Sud; elle et Doug adorent leur canot à rames.

Le meilleur dériveur pour la croisière
Doug et Dauphin dansant naviguer autour du Panama Guna Yala

En plus d’avoir un véhicule navire-terre, elle rame pour l’exercice, et Doug utilise régulièrement un kit de navigation pour l’outillage autour d’un mouillage – ou au-delà (il parle de virer au vent à 6 nm jusqu’au village «  voisin  »). Fabriqué à partir de plans sur Internet qui les ont fait reculer de moins de 20 $, le dink est bien installé sur la proue de leur Corbin 39, Hanna.

Le meilleur dériveur pour la croisière
Jan suit sa distance ramée dans une application de fitness – génial! Qui sait o this c’est?

Ben & Teresa Carey transportent un Portland Pudgy comme tendre à leur Norseman 447, Rocinante, mais elle est venue avec ce que Ben appelle un gonflable. Il les a fait circuler dans les Caraïbes, mais était endommagé par les UV et fuyait; ils étaient heureux de le remplacer par le robuste Pudgy. «Tender» semble être le mauvais mot pour ces petits bateaux difficiles. J’aime leur référence à Pudgys comme F150 de dériveurs! « Peut-être qu’elle n’est pas le meilleur canot à rames ou le meilleur dériveur, mais elle est polyvalente et fonctionnelle. » Exceptionnellement polyvalent, étant donné qu’un kit peut être ajouté pour permettre une utilisation comme radeau de sauvetage.

Le meilleur dériveur pour la croisière
Seulement toujours sur la proue en cours! Rocinante’s tendre dans les Caraïbes… et la trinquette sucrée Jamie les a aidés à obtenir!

La plupart des bateaux s’éloignant des choix faits par Hanna et RocinanteLes équipages – manque-t-il une voix? Jan a partagé plus de son histoire, et c’est instructif.

«J’ai choisi d’utiliser un canot à rames presque exclusivement depuis que je possède un bateau, plus de 25 ans. Pendant quelques années, en tant que célibataire, j’ai même possédé deux canots à rames! Une fois, un gentil couple a insisté pour me donner leur hors-bord quand ils ont fait un bond. Je l’ai reclassé tranquillement dès que je suis passé à une zone de croisière différente. Mon mari a fait le même choix de ramer, bien avant notre rencontre. Nous avons un gonflable et transportons deux hors-bord, mais nous ne les utilisons que lorsque nous avons des invités, ils ont donc leur propre moyen de transport s’ils le souhaitent. J’aime ramer pour plusieurs des mêmes raisons que nous avons un voilier plutôt qu’un bateau à moteur. Je me sens plus proche de la nature. C’est une manière plus douce d’être dans le monde. Cela signifie moins d’entretien et moins de pollution: son, odeur et schmutz. Bien que nous ne soyons pas des puristes absolus dans notre style de vie de croisière, nous aimons l’autosuffisance de notre canot à bien des égards. Aucune recherche / attente de pièces ou planification d’arrêts en fonction de la disponibilité du carburant.

Le meilleur dériveur pour la croisière
Jan avec un territoire d’aviron récent derrière elle; Doug naviguant aux Tuamotu

«Nous utilisons toujours la même paire de rames que Doug a faite pour moi comme cadeau de mariage il y a près de 23 ans. Je peux la hisser sur le pont et la fouetter seule, en 10 minutes environ. L’aviron nous maintient un peu plus actifs et notre Dauphin dansant est un excellent démarreur de conversation sur n’importe quel quai de dériveur. Elle est mon amie et ma liberté. Quand nous la construisions, certains voisins ne cessaient de demander: « Eh bien, qu’allez-vous en faire quand vous aurez fini? » Ils étaient incrédules que l’on puisse activement naviguer avec un dériveur en contreplaqué, mais ici nous sommes plus de 5 ans et 7000 miles plus tard, et nous ne l’aurions pas autrement!  »

Un type de dériveur est-il un meilleur choix qu’un autre en termes de risque de vol? Lorsque le vol est lié au désespoir financier (points chauds autour de la piste de lait de coco) par opposition aux coureurs de joie (nous en avons fait l’expérience en Australie), le type de dériveur n’a d’importance que pour le type de hors-bord qui y est attaché. Les dériveurs volés sont souvent retrouvés plus tard, à la dérive ou dans les mangroves, hors-bord manquant… le véritable objectif.

Le meilleur dériveur pour la croisière

utopie
, Totemet , Martinique

Dans les ports à risque plus élevé, il aide à vivre selon le mantra de «le soulever – le verrouiller – ou le perdre». Des bossoirs sur notre poupe facilitent le levage pendant la nuit et les éclaboussures le matin. Sans bossoir, une drisse accrochée à un harnais sur le dériveur peut le soulever et le suspendre à la hanche du bateau. Soyez prudent, car l’angle peut frotter la drisse au réa (nous l’avons découvert à la dure). Dans les deux cas, selon l’endroit où vous vous trouvez, il peut toujours être prudent d’avoir un câble robuste qui le verrouille au bateau et un verrou de barre qui s’adapte sur les poignées de serrage extérieures. Les semi-rigides ont tendance à avoir des moteurs hors-bord plus gros; ce qui en fait de plus grandes cibles pour le vol (personne ne veut de Torqueedos ou des chevaux couplea de vitesse escargot-à-lapin), mais ce n’est pas à propos du bateau.

Le meilleur dériveur pour la croisière
Différentes priorités et lieux de croisière: stabilisateur sur une plage de Papouasie à côté de notre ancien Avon

La bonne offre ne concerne pas ce qui est meilleur du tout. Cela n’existe pas unilatéralement. Au lieu de cela, l’important est d’adapter le mode de transport à votre lieu de croisière et à votre style. Il existe une gamme d’autres types de dériveurs, de la maison à la Porta-bote, au skiff en aluminium classique ou aux Walker Bays. Pour notre famille, donner la priorité à la capacité de parcourir des distances avec vitesse tout en transportant notre pleine charge a guidé notre choix. Nous voulons sortir d’un mouillage plus calme autour de la pointe en ville, garder le linge ou l’épicerie au sec dans une côtelette, ou atteindre ce récif lointain.

Ce pourrait être un outil utilitaire, mais j’aime un peu notre offre! C’est un équipement de croisière essentiel qui figure dans de grands souvenirs: regarder nos adolescents partir à l’aventure, des radeaux de dériveur au coucher du soleil ou dériver avec des amis à travers un atoll des Maldives, raconter des histoires pendant que le soleil se couche à l’horizon.

Le meilleur dériveur pour la croisière
Adolescents à explorer: Mystic River