Le Katwinchar : Un bateau de 115 ans sur Gumtree essaye de gagner la grande course

Nous aimerions savoir comment Frank Barry-Cotter, l’homme des plages du nord, l’a achetée en 1960, naviguant sur Katwinchar autour de Pittwater et du port de Sydney pendant cinq ans, avant de la revendre.

Nous poserions des questions sur toutes les années manquantes qui ont suivi jusqu’à ce que le fils de Barry-Cotter, Bill, commence à chercher le ketch de 32 pieds dont il avait été fasciné quand il était enfant.

Nous aimerions savoir ce que ça fait d’être assise dans la cour avant d’une maison pour femmes âgées à Hexham, juste au nord de Newcastle, prête à être emmenée à la pointe lorsque soudain, de nulle part, son téléphone a sonné.

Nous aimerions savoir si Bill a découvert le bateau via une publicité sur Gumtree, l’acheter rapidement, puis dépenser deux ans et plus d’argent qu’il ne le souhaite pour ramener Katwinchar à la vie.

Nous aimerions savoir ce que ça fait de se glisser dans l’eau il y a à peine trois mois en prévision d’un nouveau départ le lendemain de Noël à Sydney à Hobart, pas moins de 68 ans après sa première et unique tentative.

« Oui, » sourit Bill, « Katwinchar aurait une histoire à raconter. »

Les bateaux ne vous parlent généralement pas, sauf si vous avez eu beaucoup trop de rhum et de coke, donc Bill et son frère Kendal, qui sera le capitaine Katwinchar, devront le faire.

«J’étais apprenti constructeur de bateaux lorsque papa l’a acheté et j’ai été vraiment intrigué par sa construction», explique Bill. «Il était de construction très légère et de forme différente de la plupart des autres bateaux. C’était radicalement différent à l’époque; environ 60 ans en avance sur son temps.

«Il y a environ 14 ans, j’ai commencé la recherche pour le trouver. J’ai placé quelques annonces dans des magazines de navigation de plaisance, mais il y a deux ans, quelqu’un m’a appelé et m’a dit que c’était sur Gumtree et qu’ils le vendaient pour rien. »

Bill a transporté le bateau jusqu’à sa base à Hope Island sur la Gold Coast et pendant les deux années suivantes – environ 10 000 heures-homme – a redonné vie à Katwinchar. Son équipe de constructeurs de bateaux a remplacé le chêne anglais pourri, le pont, la quille et la cabine et ajouté des mâts en aluminium. Il reste le cèdre canadien d’origine dans la coque.

« Il n’y a pas beaucoup de gens autour qui auraient la vision ou la volonté de prendre quelque chose dans cet état et de le restaurer totalement », dit Kendal. « Surtout avec toutes les exigences de sécurité et de stabilité pour une course professionnelle en mer comme celle de Sydney à Hobart. »

En effet, un yacht plus ancien que le Titanic aurait une histoire à raconter.

Le chapitre le plus intéressant est peut-être venu il y a 70 ans lorsque Mossop a acheté le bateau et a navigué avec son épouse, Dorothy, et ses collègues pêcheurs Bill Bartlett et Dennis Tanner en Australie. Ils sont arrivés à Sydney 196 jours plus tard – et seulement cinq jours avant le début de la course de Hobart le lendemain de Noël en 1951.

Il n’y avait que 13 autres bateaux dans la course cette année-là. Cette année, qui marque le 75e anniversaire de la course, il y a 164 participants.

Bill ne sera pas à bord après avoir subi une crise cardiaque il y a trois mois. Les médecins lui ont interdit de participer à la course.

Mais il a un équipage très compétitif et expérimenté à bord, y compris l’icône de la voile Michael Spies, qui a fait le voyage de 630 milles marins à Hobart 43 fois.

« Il y a 116 courses Sydney Hobart entre les cinq premiers des six membres d’équipage sur le bateau », explique Kendal, qui a participé à la course 11 fois, bien que ce soit sa première depuis 1985.

Bill n’a pas participé à Katwinchar dans la course de cette année simplement pour des raisons de nostalgie.

Alors que le supermaxis de 100 pieds comme Comanche et Wild Oats XI se battra pour les honneurs de la ligne, il a l’œil sur l’argenterie pour handicapés. Le bateau est le deuxième favori des bookmakers derrière Ichi Ban.

«Tout dépend de la direction et du rythme du vent», explique Bill. « Nous sommes un petit bateau. Si c’est une course lente, nous avons de bonnes chances.  »

Le plus vieux bateau de la flotte à remporter la course Sydney-Hobart dans sa 75e année? Ce serait une histoire qui mérite d’être racontée.

Super post