IDEC SPORT ASIAN TOUR ou la Route du thé pour la prochaine tentative de Francis Joyon

Le maxi trimaran IDEC SPORT est de retour !

(18 janvier 2020) – Le maxi trimaran IDEC SPORT est de retour. Francis Joyon a quitté Hong Kong ce matin à 8 h 00 min 47 s UTC et se rend à Londres dans le cadre d’une nouvelle tentative de record: la Route du Thé, dont l’heure de référence est détenue depuis 2018 par l’Italien Giovanni Soldini et l’équipage du trimaran Maserati, qui a terminé le voyage en 36 jours, 2 heures et 37 minutes. Pour battre le record, Joyon et son équipage doivent terminer à Londres à 11 h 36 min 58 s le dimanche 23 février.

Quatrième acte de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR, la Route du Thé est sans aucun doute la plus longue et la plus difficile des courses. Un voyage d’environ 17 500 milles se profile devant le maxi-trimaran rouge IDEC SPORT, qui a remporté la dernière Route du Rhum lorsqu’il a navigué en solo et est toujours titulaire du trophée Jules Verne pour le record du monde en équipage.

Francis Joyon n’aime jamais traîner en attente en attendant l’opportunité météo idéale. Avec d’innombrables records à son actif, il a souvent prouvé que son intuition était suffisante pour atteindre son objectif.

Peu de temps après son retour en avion en Chine la semaine dernière et à la suite de quelques opérations de relations publiques agréables avec les Chinois à Shenzhen et Hong Kong, Francis et son équipe de quatre personnes, Antoine Blouet, Christophe Houdet, Bertrand Delesne et son fils, Corentin, ont décidé de lancer off ce matin et franchissez la ligne de départ pour cette nouvelle aventure dans l’IDEC SPORT ASIAN TOUR, une tentative de battre le record de la Route du thé entre Hong Kong et Londres.

Le départ a eu lieu dans des conditions modérées, la mousson générant des vents du nord-ouest de 15 nœuds le long des côtes de la Chine. Plus de 13 000 milles séparent le maxi trimaran IDEC SPORT de l’arrivée à Londres.

C’est un immense voyage que les grosses tondeuses ont réalisé en quelques mois. Francis et ses hommes devront terminer le voyage en moins de 36 jours, 2 heures et 37 minutes pour ajouter ce record à leur liste de réalisations et terminer leur tournée asiatique avec style.

« L’occasion météorologique n’est pas extraordinaire, mais elle nous convient. » Combien de fois avons-nous entendu Francis dire ces mots alors qu’il partait à l’assaut d’un record qu’il finit par battre? Il repart en pleine mer lors de ce retour en Europe en mode record avec un équipage.

À la sortie, il y avait trois étapes dans le voyage – Maurice, Hô Chi Minh-Ville et Shenzhen, mais cette fois, il fera le voyage en une seule fois avec les alizés coopérant sur le papier, mais ce n’est peut-être pas le cas .

Les études réalisées ces dernières heures par Christian Dumard, son assistant météo, révèlent un certain nombre d’obstacles, à commencer par la traversée de l’équateur autour de Singapour, et le passage par le détroit de la Sonde rejoignant la mer de Chine avec l’océan Indien, où il y a généralement la combinaison inquiétante de calme et de forts courants de tête.

Le départ de la course risque d’être lent selon Francis et ses hommes, qui estiment qu’ils atteindront le sud de la péninsule malaisienne en un peu plus de quatre jours.

Dans l’océan Indien en décembre, il y avait des alizés puissants du nord-est, ce qui a forcé IDEC SPORT à prolonger le voyage de près de 1500 miles en descendant près des côtes de l’Australie, mais maintenant il y a une mer agitée avec une série de systèmes à basse pression perturber le flux régulier.

La situation change rapidement et Francis avec son équipage enthousiaste qui comprend les secrets du maxi-trimaran, qui a remporté la Route du Rhum à trois reprises et détient le record Jules Verne, espère atteindre le Cap de Bonne-Espérance dans le temps record fixé par Giovanni Soldini. Ils vont devoir prier les dieux du vent pour que les cyclones au large des côtes du Mozambique ne bouleversent pas leurs plans.

La vitesse et la gestion des transitions vont être essentielles dans l’océan Indien, ce qui devrait être fascinant intellectuellement et physiquement. Ils vont devoir faire attention au courant des Agulhas à la pointe sud de l’Afrique. Combiné aux vents d’ouest, il pourrait forcer l’arrêt d’IDEC SPORT, similaire à celui qu’a connu le maxi-catamaran de Lionel Lemonchois, Gitana 13 en 2008, lorsqu’il a réussi à battre le record.

Il y a de quoi les occuper ensuite avec l’Atlantique Sud et Nord, où dans les deux cas ils devront contourner d’énormes systèmes à haute pression.

«Arrondir Sainte-Hélène par le nord et l’est semble être la meilleure solution pour le moment», explique Christian Dumard. «Cela signifie naviguer le long de la côte namibienne.» Ensuite, ils affrontent le Pot au Noir, les Açores, le golfe de Gascogne, le canal anglais et l’estuaire de la Tamise… tant d’épisodes à venir dans la grande aventure qui attend Francis et ses hommes.

Spécifications IDEC SPORT
Architectes: équipe VPLP (Van Péteghem-Lauriot Prévost)
Noms précédents: Groupama 3, Banque Populaire VII
Longueur: 31,50 m
Largeur: 22,50 m
Déplacement: 18,000 kg
Tirant d’eau: 5,70 m
Hauteur du mât: 33,50 m
Structure: carbone-Nomex
Surface de voile au près: 411 m2
Surface de voile au portant: 678 m2
Date de lancement initial: juin 2006

IDEC SPORT ASIAN TOUR
Acte 1: Port Louis, Lorient – Port Louis, Maurice (8800 nm) – 19: 18: 14: 45
Acte 2: Maurice – Ho Chi Minh (3975 nm) – 12: 20: 37: 56
Acte 3: Ho Chi Minh – Hong Kong (870 nm)
Acte 4: Clipper Route entre Hong Kong et Londres (13 000 nm).

Source: presse IDEC