Guide du plaisancier pour une croisière aux Bahamas

Guide du plaisancier pour une croisière aux Bahamas

Atteindre le paradis n’est jamais facile. Ce vétéran de la vie de croisière aux Bahamas montre comment c’est fait.

Ils disent que personne ne connaît le nombre exact d’îles aux Bahamas. Certains disent qu’il y en a environ 2400, disséminés dans un magnifique archipel de 590 miles de long, avec sa zone la plus proche étant, pour de nombreux bateaux, à seulement une journée de voyage de la Floride. Moins de 50 de ces îles ont un village ou une ville. La plupart sont de minuscules îlots avec des rivages rocheux et des plages blanches évoquant le rose. Chacun est un joyau de mangrove, de casuarinas, de palmier nain, de raisin de mer et de cocotiers cachant des lézards bouclés, des crabes ermites et des oiseaux. Mais c’est le pays des merveilles de l’océan qui est la caractéristique la plus spectaculaire des Bahamas, avec ses eaux turquoises chaudes sur une grande partie des banques peu profondes de Bahama.

Par une bonne journée, en naviguant sur les rives, vous pouvez regarder dans ces eaux claires et voir des poissons, des requins et des rayons s’éloigner de l’ombre de votre coque alors qu’elle balaie le fond. En dessous de vous, l’herbe et le corail fan se balancent avec le courant. Le corail du cerveau cache des poissons exotiques, du homard et des murènes. Des creux spectaculaires menant des eaux peu profondes à la mer – tels que la langue de l’océan et le canal du nord-ouest de la Providence – divisent les rives, les couleurs de l’eau changeantes du turquoise clair au bleu profond laissant les voyageurs du monde chevronnés même dans la crainte.

Les îles des Bahamas se trouvent principalement le long des bords des rives. Sur certaines îles extérieures, le courrier et l’épicerie arrivent par bateau, et le téléphone et l’électricité dans les habitations sont des développements relativement récents. Alors que certains assimilent les Bahamas avec les villes de Nassau ou de Freeport, les rêves du plaisancier ont tendance à être des îles un peu plus éloignées, telles que Long Island, Highborne Cay, Eleuthera, Royal Island, Green Turtle, Mayaguana, Ragged Island, Crooked Island, et les Jumentos – ou îles sans nom du tout, sauf comme ils sont connus des locaux, comme Chicken Cay ou «His and Hers».

Se déplacer et à propos

La culture, le dialecte et le rythme sont nettement caribéens, mais les eaux occidentales des Bahamas ne sont qu’à un peu plus de 40 miles de la Floride au point le plus proche. Ces 40 miles et plus sont composés du puissant Gulf Stream, une rivière chaude et puissante dans l’océan avec un courant qui coule du sud au nord. Le traverser dans les bonnes conditions peut être un beau voyage. Mais le traverser dans de mauvaises conditions, comme lors de vents forts du nord, peut être dangereux et extrêmement inconfortable. Choisissez votre météo avec soin, recherchez des régions du sud calmes ou douces et ne passez jamais au bord d’un front froid ou d’une tempête.

Les mouillages confortables tout temps sont rares aux Bahamas, mais quand vous les trouvez, ils offrent de la camaraderie, des fournitures et des fêtes. 

Lorsque ma famille et moi avons commencé à nous rendre aux Bahamas il y a de nombreuses années, nous avons suivi une course au compas et ajusté nos itinéraires aux courants, au vent et aux vagues. Quand nous avons compté assez de temps pour élever une île, nous avons cherché l’horizon. Si nous avons vu une île, nous avons dû déterminer laquelle elle utilisait des points de repère, comme des touffes d’arbres ou des collines ou des falaises colorées. Alors que nous naviguions depuis les eaux profondes de l’océan vers les bancs peu profonds de Bahama, ce fut toujours un moment étonnant alors que le sondeur passait de sondages à 15 pieds! Nous nous sommes appuyés sur l’art de lire les couleurs de l’eau et les caprices des courants de marée en regardant des coraux en éventail et des herbes marines se balançant au fil de l’eau sous notre bateau – une entreprise amusante, à moins que la lumière soit mauvaise ou à nos yeux.

Aujourd’hui, c’est plus facile avec les traceurs GPS. Mais vous avez des ennuis si vous comptez trop sur l’électronique. Les bancs de sable changent d’année en année, et les barres rocheuses et les récifs peuvent ne pas être parfaitement cartographiés en premier lieu. Une position GPS est aussi bonne que la carte sur laquelle vous vous appuyez, et les forts courants dans les entrées peuvent vous placer sur des rochers même lorsque vous regardez votre icône à l’écran. Et si votre équipement GPS ou le système ne fonctionne pas bien, vous pouvez avoir des ennuis. La popularité du «crowdsourcing» ne fonctionne pas nécessairement bien non plus dans ces eaux; vous ne savez jamais le niveau d’expérience de « la foule » ou la précision de leurs observations. Être un peu à l’écart peut vous mettre sur un récif.

Des guides et des cartes papier fiables sont essentiels pour la croisière aux Bahamas. Sinon, les waypoints GPS extrapolés à partir de données mixtes risquent de ne pas être sur place. «Sur place» est essentiel lorsque vous naviguez dans une crique qui ne fait que quelques centaines de pieds de large avec des rochers et des récifs autour et qui gonfle. N’oubliez pas, les aides à la navigation des Bahamas sont rares et souvent non entretenues.

Contrairement aux eaux plus indulgentes de, disons, la baie de Chesapeake, les Bahamas sont criblées de récifs, de rochers et de barres brunes (corniches rocheuses) qui peuvent rapidement percer un bateau, et il n’y a pas de présence quotidienne de la Garde côtière américaine. Il existe de très bonnes entreprises de sauvetage, mais les eaux auxquelles elles doivent répondre sont vastes. Le manque d’infrastructure signifie des inconvénients et souvent de longues périodes de temps nécessaires pour les réparations. Dans de nombreuses régions, il y a peu ou pas de marinas sécurisées ou de bons mouillages disponibles pour la protection contre les tempêtes. Les Bahamas sont principalement de magnifiques étendues sauvages, alors faites attention et naviguez prudemment. Pour ce faire, vous aurez besoin des graphiques les plus fiables.

Sara et Monty Lewis ont commencé leur croisière aux Bahamas il y a plus de 35 ans. Ils produisent et mettent à jour Les Chartbooks Explorer. Les croiseurs expérimentés ne jurent que par ces cartes de Lewis. Les waypoints fournis sont, disent-ils, basés sur le fait que l’équipe Lewis se soit rendue sur le rocher, dans la partie profonde de la crique ou sur le récif et ait enregistré la lecture GPS exacte sur place ou vérifiée avec des photos satellite ou des données de conseillers de confiance. Non seulement ils fournissent des cartes de navigation en couleur précises, mais ils incluent également un guide de croisière « info-besoin » avec des articles informatifs et des détails mis à jour sur les installations et services dans les Bahamas. (Ce sont des informations de Les Chartbooks Explorer sur lesquels nous nous sommes fortement appuyés pour vous apporter cet article.)

Présentation des Bahamas par région

En venant en bateau, vous aurez probablement votre première impression des Bahamas depuis sa frontière ouest. Ici, l’eau et les récifs sont magnifiques, et il y a des mouillages pour un temps calme, ainsi que des marinas. La plupart des petites îles ont des côtes rocheuses et manquent de bons ancrages tout temps.

La chaîne Bimini, une série de petits cayes (prononcés « clés ») se trouve à travers le Gulf Stream de Miami et Fort Lauderdale. Bimini Nord et Sud et Cat Cay sont installés. Les mystérieuses dalles de pierre de la route de Bimini se trouvent sous les eaux voisines, alimentant les histoires d’Atlantis. Populaire auprès de la flotte de pêche sportive, Bimini a un village, plusieurs marinas, des restaurants, et maintenant un complexe / casino et un hôtel Hilton.

Que vous préfériez pêcher dans les appartements de Bimini ou partir dans les profondeurs pour un plus grand gibier, les chartes abondent. (Photo: Ministère des Bahamas du tourisme)

Pour accueillir ceux qui veulent découvrir la beauté, souvent la beauté est sacrifiée. Bimini a souffert, à mon avis, comme beaucoup d’autres îles, des inconvénients du tourisme. Ces dernières années, de nombreuses mangroves à l’extrémité nord de Bimini ont été remplacées par le développement de stations balnéaires. Sur le côté ouest, une installation d’amarrage pour les ferries rapides de Miami a été construite à partir de matériaux dragués du fond de l’océan. Mais les Biminis sont toujours accommodants en ce qui concerne le dédouanement et l’arrêt pour se reposer dans une marina avant de traverser les rives. Avec le tourisme sont venus des points positifs – une meilleure disponibilité des pièces et des marchandises et de meilleures communications à Bimini et dans d’autres zones peuplées.

Au nord de la chaîne de Bimini, séparée de celle-ci par le profond chenal Northwest Providence, se trouve la grande île de Grand Bahama, avec stations balnéaires et marinas. À l’extrême nord-ouest de Grand Bahama, la marina Old Bahama Bay, située dans un endroit critique, offre un abri pour les bateaux pris par la météo, ainsi que de nombreuses commodités.

Old Bahama Bay Marina à l’extrémité nord-ouest de Grand Bahama offre un abri aux bateaux pris par les intempéries, ainsi que de nombreux équipements pour les plaisanciers. (Photo: Ministère des Bahamas du tourisme)

Au sud-est de la chaîne de Bimini, de l’autre côté des Grands Bahamas, se trouve l’île géante et mystérieuse de Andros. Connue comme la capitale de la pêche aux os des Bahamas, les vastes marécages, criques, hauts fonds de mangrove d’Andros et des kilomètres de bois s’étendent sur plus de 160 kilomètres du sud au nord, divisés en trois grandes sections de terres reliées par des mangroves et des marécages à marée. Un grand nombre des fameux «trous bleus» des Bahamas sont éparpillés, certains loin à l’intérieur des côtes, s’étendant profondément, beaucoup étant reliés à l’océan à travers un labyrinthe de passages souterrains. À proximité, la plate-forme Andros récemment découverte, une structure à plusieurs niveaux d’énormes blocs plats et carrés, reste silencieusement sous les vagues, demandant des explications.

Avec de bons ancrages limités, Andros peu peuplé n’a pas connu l’afflux important de bateaux de croisière. Les Grands Bahamas se fondent dans les bas-fonds et les marécages de sa rive ouest, mais sa rive est fait face à la profonde «langue de l’océan» et possède plusieurs villes aux installations limitées, comme Morgan’s Bluff, Fresh Creek et Congo Town. L’un des plus longs récifs barrières du monde garde ce rivage, permettant un accès limité. Andros, comme tant d’autres îles, n’a pas encore été réveillé, et beaucoup diraient que c’est bien.

La saison du homard épineux s’étend d’août à mars. (Photo: Ministère des Bahamas du tourisme)

Les Abacos est un endroit idéal pour l’exploration des Bahamas. Bien qu’il soit souvent considéré comme plus civilisé que d’autres régions, il a été moins touché par le tourisme. Les marinas, les mouillages protégés avec une bonne tenue, des magasins, une bonne eau potable, des restaurants et des petits hôtels rendent la région particulièrement attrayante. De nombreux croiseurs gravitent vers le «Hub of the Abacos» avec les villes et les ports de Man O’War, Hope Town et Marsh Harbour. Vous pouvez prendre de courts sauts vers différentes villes ou mouillages à travers la mer peu profonde d’Abaco sans sortir des récifs dans l’océan. Au nord-ouest du Hub, et par le passage parfois dangereux de Whale Cay, se trouve Green Turtle Cay avec ses nombreux bassins protégés, ses marinas et la ville de New Plymouth avec ses maisons pastel pittoresques similaires à celles de Man O’War et Hope Town .

Les îles Berry, connues sous le nom de « Der Berrys » par de nombreux Bahamiens, sont une autre étendue de petites îles entourées de rives peu profondes qui s’élèvent des profondeurs océaniques. Au sud et à l’ouest des Abacos les plus fréquentés, ils ne sont pas aussi fortement croisés à cause de leurs mouillages peu profonds et rolly, mais cet isolement les rend très attrayants pour certains. Des îles telles que Great Stirrup, Great Harbour, Whale Cay et Chub Cay bordent les rives. Des passages de dériveurs serpentent parmi les hauts-fonds blancs et les îles de sable à marée basse. Il est facile de se perdre. Seules trois marinas constituent des bases d’exploration. La marina de Chub Cay est entièrement protégée dans un bassin fermé, récemment rouvert après les dommages causés par l’ouragan, mais pas en pleine opération à la date de la rédaction du présent document. Great Harbor Cay Marina offre également un excellent abri et est abordable, avec plus de feuillets disponibles pour les transitoires. De plus, le populaire Berry Islands Club rouvre également son restaurant, reconstruit ses quais et fortifie ses amarres après une interruption. Vérifiez toujours à l’avance pour toute marina, pour être sûr qu’il est actuellement ouvert.

Le centre-ville de Nassau est connu pour son architecture colorée. (Photo: Ministère des Bahamas du tourisme)

De nombreux touristes considèrent Nassau comme synonyme des Bahamas. Pas à peine. C’est la capitale des Bahamas et plus de la moitié de la population des Bahamas vit sur son île de New Providence. Il a les bons et les mauvais traits de la plupart des villes, avec une saveur nettement caribéenne, bien que les rapports de crimes violents soient en augmentation. La police en uniforme blanc dirige le trafic. Les voitures tirées par des chevaux se mêlent aux voitures, aux jitneys et aux scooters. Les bâtiments et les coutumes qui rappellent l’Empire colonial britannique se mêlent aux choses modernes, recouvertes d’une part importante de la pauvreté.

Le port de Nassau sépare le «continent» de Paradise Island, qui possède des hôtels et des casinos de luxe. L’entrée nord-ouest du port est profonde et jetée, avec plusieurs bouées. D’énormes paquebots de croisière entrent, mais l’entrée peut être dangereuse par de forts vents terrestres.

TowBoatUS Palm Beach, TowBoatUS Miami et TowBoatUS Fort Lauderdale offrent un service étendu pour permettre aux membres Unlimited et Unlimited Gold de remorquer jusqu’à 172 miles de leur port d’attache, qui comprend une grande partie des Bahamas.

L’ancrage n’est pas recommandé dans une grande partie du port en raison d’une mauvaise tenue, de forts courants, de bateaux rapides, de sillages et de problèmes de criminalité. Il y a plusieurs marinas; si Nassau doit être sur votre itinéraire de croisière, de nombreux plaisanciers choisissent une marina sur Paradise Island. Le canal d’entrée sud-est n’est qu’à environ 8 pieds de profondeur en un seul endroit où les têtes de corail et les barres rocheuses dictent une navigation précise.

Au sud-est, la Exuma Cays courbe dans une direction nord-ouest-sud-est. Les Exumas n’ont que quelques petites marinas toutes saisons. La plupart des mouillages ne sont pas protégés des vents d’ouest, ils ne sont donc bons que pour les conditions météorologiques stables. Les rares qui sont à l’abri des vents d’ouest se trouvent entre des îles rocheuses et en proie à un courant rapide et à un fond décapé. Les îles sont généralement rocheuses avec une végétation basse, une population clairsemée et quelques villages. Néanmoins, chaque année de plus en plus de bateaux visitent.

Les croiseurs se trouvant aux amarres dans le magnifique et protégé Exuma Cays Land and Sea Park. Dans de nombreux endroits, les amarrages sont préférés ou même nécessaires pour éviter d’endommager le fond et en raison de l’espace de balancement limité. (Photo: Ministère des Bahamas du tourisme)

Ils sont devenus si populaires que des célébrités et d’autres personnes riches ont acheté des îles entières ou de grandes parties d’entre elles. Il est rapporté que le parc terrestre et marin d’Exuma, autrefois un bastion de la protection de l’environnement, abrite désormais de telles îles privées, et les motomarines de méga yachts grondent souvent de haut en bas des canaux immaculés. Des pique-niques «paradis» organisés sur les plages, remplis de tentes, de bars et de salons instantanés, divertissent les charters avec tous leurs jouets aquatiques. Les mouillages autrefois appréciés par quelques-uns sont maintenant de plus en plus encombrés.

En descendant la chaîne, les croiseurs aiment s’arrêter et profiter de la convivialité hors de l’île des petits villages de Staniel Cay, Black Point et Little Farmer’s Cay. Les restaurants du village annoncent parfois des menus spéciaux sur la VHF. Les petites épiceries ont des approvisionnements limités, et le magasin général des îles de Staniel Cay a de la quincaillerie marine et générale ainsi que de l’épicerie. Et le Blue Store et le Pink Store ont également élargi leur stock pour accueillir le plus grand nombre de croiseurs et de vacanciers.

Le Staniel Cay Yacht Club propose de bons repas, du carburant, de l’eau purifiée par osmose inverse et un joli bar ainsi que des locations de chalets. En effet, tout le village est ouvert à de nombreuses locations de maisons. Fowl Cay Resort est l’une des nombreuses îles de villégiature à louer des maisons et des chalets, et il dispose également d’un restaurant accessible au public sur réservation. Faites de la plongée dans la grotte de Thunderball au large de Staniel et admirez des milliers de poissons protégés. Une partie du film de James Bond de ce nom a été tournée ici.

À l’extrémité sud des Exumas, l’île «continentale» de Great Exuma est une destination de navigation populaire avec un port bon mais très fréquenté. Sa ville de George possède des fournitures et une haute civilisation insulaire. Le marché Exuma fournit des services d’amarrage pour dériveurs, de l’eau de la ville et d’autres services tandis qu’à travers le lac Victoria, le Shop-Rite bien approvisionné est un autre bon choix pour le stockage. FedEx, UPS, fournitures de bateau et de nombreux autres biens et services utiles sont disponibles. Près de 400 bateaux de croisière sont souvent dans son port d’Elizabeth pour la régate annuelle de croisière de printemps, un festival d’une semaine organisé par la communauté de croisière en collaboration avec la communauté des Bahamas.

En vous dirigeant vers l’est depuis les Exumas, vous trouverez plus d’îles et de variétés. Au nord, Eleuthera est connue pour ses oranges et ses ananas. Les croiseurs visitent souvent le village animé de Spanish Wells avec sa flotte de pêche, ses marinas, ses chemins de fer maritimes et ses fournitures. Harbour Island, gardé par le récif perfide connu comme l’épine dorsale du diable, est également populaire pour ses plages de sable rose, ses bâtiments aux couleurs pastel pittoresques, le village historique de Dunmore Town, ses marinas, sa pêche et sa vie relativement haut de gamme. Île Royale avec son port fermé, des couvées à feuillage épais et les ruines silencieuses d’un grand domaine. Il y a des années, des voiliers en bois de la marine britannique ont cherché refuge ici; aujourd’hui les croiseurs attendent le passage vers les Abacos.

Île Cat, au sud d’Eleuthera, s’étend sur 48 miles, offrant peu d’ancrages mais de hautes collines, des fermes, des villages et des miles de falaise et de plage. Au sud de Cat se trouve Long Island, avec des récifs dangereux s’étendant sur plus de 5 km au large du cap Santa Maria à son extrémité nord. Jamais plus de 4 miles de large, il fait 75 miles de long et présente des collines et des falaises vallonnées, un sol fertile et une agriculture. Une destination populaire est Salt Pond et Thompson Bay sur le côté ouest, d’où les croiseurs peuvent visiter l’île en voiture et s’approvisionner dans une épicerie moderne. Évitez les mouillages exposés aux intempéries et aux mers.

Loin au sud et à l’est, les «îles lointaines» s’élèvent du fond de l’océan profond, au-delà des rives. Vous trouverez des bijoux isolés tels que Rum Cay et Île de la Conception. La marina de Sumner Point à Rum Cay a été fermée en raison des dommages causés par l’ouragan au moment de la rédaction de cet article. Alors que vous vous aventurez plus au sud-est, de petites îles plus spectaculaires avec une protection limitée vous invitent à encore plus d’éloignement. Ceux-ci inclus Samana Cay, où Christophe Colomb aurait jeté l’ancre; Île tordue; Île Acklins; Great Inagua avec sa célèbre population de flamants roses; et Mayaguana – toutes les belles îles hors des sentiers battus.

le Jumentos La chaîne arche 90 miles autour de la limite sud-est des Grands Bancs de Bahama et est devenue plus populaire ces dernières années pour les croiseurs expérimentés qui cherchent à trouver des îles vierges comme elles l’étaient autrefois. Beaucoup de ces îles ont peu de protection contre les intempéries, des hauts-fonds délicats et peu de possibilités de reconstitution et de stockage, mais compensent dans une douce solitude.

Vous ne pouvez pas toujours obtenir ce que vous voulez

Les Bahamas, avec leur beauté écrasante et des milliers de kilomètres carrés de désert océanique, offrent une merveilleuse évasion nautique de l’infrastructure massive et de la civilisation dense des États. Mais ce qui les rend attrayants les rend également difficiles pour les plaisanciers non préparés. Allez-y bientôt si vous le pouvez, faites bien attention et marchez légèrement.

Bahamas Fun Facts

  • Les Bahamas ont l’eau la plus claire du monde. La visibilité en plongée est souvent supérieure à 200 pieds!
  • Moins de 50 des îles ont un village ou une ville.
  • Les Bahamas ont le troisième récif barrière le plus long du monde.
  • Le trou bleu de Dean, à l’ouest de Clarence Town, Long Island, à 663 pieds, est l’un des trous bleus les plus profonds du monde.
  • Le premier endroit où Christophe Colomb a atterri quand il est venu dans le nouveau monde en 1492, il a nommé San Salvador aux Bahamas.
  • Le mot «continent» est utilisé par ceux des petites îles périphériques (appelées les îles Out) pour décrire les plus grandes îles, telles que New Providence, Grand Bahama, Great Abaco et Great Exuma. Les «îles lointaines» sont celles encore plus éloignées.
  • Le système de grottes sous-marines le plus long du monde se trouve dans le parc national de Lucayan, sur l’île de Grand Bahama.
  • Kalik (prononcé « clic »), la bière des Bahamas, tire son nom du kalikking des cloches à vache de Junkanoo, les défilés de rue de l’île qui ont lieu tous les 26 décembre.
  • Il n’y a qu’environ 396 000 personnes dans tous les Bahamas, la majorité sur l’île de New Providence où se trouve Nassau.
  • Le sport national des Bahamas est la voile en sloop.
  • Les Bahamas viennent de la baja mar espagnole, qui se traduit par «mer peu profonde».

Affrètement et pêche

Charters avec équipage, voile et équipage

Pêche sportive

Les plaisanciers arrivant sur leurs propres bateaux se rassemblent autour des marinas de Bimini, Nassau, Chub Cay, Boat Harbour, Highbourne Cay et autres.

Notez que la pêche ici est divisée entre la pêche hauturière distinctement différente et la pêche au plat (pour le bonefish).

Pour adhérer à une charte de pêche sportive, recherchez sur Internet de nombreuses listes.

Pensez à consulter l’un des nombreux tournois de pêche répertoriés sur Bahamas.com/fishing-tournaments-2017.

Photo: Mel Neale

Notes d’ancrage

  • N’ancrez jamais dans le récif ou n’importe où votre ancre peut s’emmêler dans le corail.
  • Laissez une salle de balançoire à 360 degrés pour les autres bateaux, le rivage et les récifs. Les bateaux oscillent différemment selon leur dérive, la configuration du fond, les tourbillons et le courant.
  • Les meilleurs fonds sont constitués de sable blanc doux et profond. Vous les verrez depuis la proue de votre bateau. Ne vous laissez pas induire en erreur par les fonds de roche blanche, de marne ou de sable blanc peu profond sur la roche.
  • L’ancrage dans l’herbe entraîne généralement une traînée lorsque le vent augmente et endommage l’habitat du poisson.
  • La ligne de nylon peut être coupée par de petits rochers ou des récifs. Utilisez autant de chaîne que votre bateau peut transporter en toute sécurité.
  • N’ancrez pas sur une rive sous le vent (la rive vers laquelle le vent souffle). Apprenez et regardez la météo; planifiez votre ancrage pendant 24 heures. Il n’est pas rare que les vents des Bahamas se déplacent au cours de cette période. Ce qui commence comme un mouillage protégé pourrait devenir un rivage sous le vent à risque.
  • Étudiez chaque jour des prévisions météorologiques précises et planifiez les ancrages de nuit en conséquence.

Notes météorologiques

  • Obtenez chaque jour des prévisions météorologiques détaillées. Faites attention.
  • Les fronts froids hivernaux sont souvent précédés de vents forts du sud-ouest et se présentent sous la forme d’un fort, précipité d’ouest, puis de nord-ouest. Puis les vents tournent souvent vers un nor’easter et soufflent fort pendant des jours.
  • Des «jeux de pression» entre de grandes zones de hautes et de grandes zones de basse pression peuvent créer des vents forts, généralement de l’est, pendant plusieurs jours.
  • Les Bahamas offrent peu de bonne protection contre les ouragans et les creux tropicaux. Même les ports fermés sont vulnérables avec si peu de terres pour affaiblir les effets du vent et de la mer. Attendez-vous à peu d’aide par rapport aux eaux américaines.

Respectez la «rage»

S’il y a une forte houle à terre, de nombreuses coupures entre les îles et les récifs deviennent dangereuses. La houle terrestre peut être causée par des vents terrestres locaux ou par une tempête lointaine. En mer, la houle peut sembler insignifiante, mais lorsqu’elle monte dans les eaux peu profondes près des coupes, elle peut devenir mortelle. Ces houles peuvent être lointaines lorsque vous quittez la sécurité de votre port le matin mais dangereusement sur vous lorsque vous souhaitez entrer dans la prochaine entrée en aval de l’île. Surveillez la météo localement et au loin. Demandez à l’avance les conditions et connaissances locales actuelles. S’il y a une question sur la sécurité d’une entrée, ne la risquez pas.

Chercher et sauver

Le gouvernement des Bahamas n’a pas de service de recherche et sauvetage équivalent à la Garde côtière américaine. La Bahamas Air Sea Rescue Association (BASRA) est une organisation bénévole à but non lucratif dévouée engagée à sauver la vie des marins et des aviateurs en détresse aux Bahamas. Il est financé par des dons. Allez sur basra.org pour en savoir plus.

Pour les plaisanciers voyageant hors des sentiers battus, pensez à louer un EPIRB ou PLB à la Fondation BoatUS avant de partir.

Quels sont vos intérêts particuliers?

Vous cherchez à sortir avec d’autres croiseurs? Considérez le Hub des Abacos. Plusieurs îles encerclent la « mer d’Abaco » protégée dans laquelle vous pouvez aller de ville en ville dans des eaux protégées sans sortir à travers les récifs dans l’océan. Les villes incluent Marsh Harbour, Hope Town et Man O’War. Un court saut par temps calme dans l’océan permet de récupérer Green Turtle Cay, et un voyage vers le sud à l’intérieur vous amènera à Little Harbour, domicile du Pete’s Pub and Foundry. Il y a plus de marinas dans cette région que dans la plupart des autres régions des Bahamas.

Elizabeth Harbour se trouve près de l’extrémité sud-est de la chaîne Exuma et est devenue la Mecque des croiseurs avec sa protection relative (quoique avec quelques récupérations ouvertes) et sa bonne tenue. Son village animé de George Town est un lieu de vacances et une oasis de «haute civilisation» hors de l’île, qui n’a pas perdu son charme extérieur. «En saison», de décembre à mars, il peut y avoir jusqu’à 400 bateaux, avec tous les jeux de potlucks et de beach-volley que vous pourriez souhaiter. Les récifs qui gardent les entrées peuvent être délicats; le beau temps et une navigation prudente sont indispensables. N’entrez pas avec un fort vent ou une houle terrestre.

Vous cherchez la pêche sportive? Alice Town sur North Bimini propose plusieurs marinas, bars, restaurants et bonne pêche au large, avec plusieurs tournois tout au long de l’année. Chub Cay, qui devrait être pleinement opérationnel (après les ravages de l’ouragan Mathew) dispose d’une marina dans un port entièrement clos avec restaurant, bars pour se vanter et douanes. Pêcher au large dans la langue de l’océan entre les Berrys, New Providence et les Grands Bahamas.

Vous recherchez des expériences à distance? Ce qui était autrefois éloigné peut être plus visité aujourd’hui, bien que des caractéristiques telles qu’une mauvaise tenue, une faible protection contre le vent et les surtensions et peu d’opportunités d’approvisionnement éloignent toujours la foule. Vous trouverez une beauté et une solitude préservées dans les Jumentos, Rum Cay (le port de plaisance n’est pas encore reconstruit), les rives peu profondes des Berrys (où les gens explorent souvent en canot) et l’île de la Conception. Ces zones sont peu protégées et nécessitent une grande vigilance météorologique.

Vous cherchez une bonne plongée et plongée en apnée? Les Bahamas ont le troisième récif barrière le plus long du monde. Cinq pour cent du corail du monde s’y trouvent. Apportez une combinaison légère, un tuba, un masque et des palmes pour une grande plongée en apnée en canot dans les Bahamas.

Vous cherchez un spectacle? Tenue à la fin du mois d’avril chaque année, la régate Family Island à Elizabeth Harbour est immense. Les Bahamiens viennent de toutes les îles pour concourir, généralement dans des bateaux traditionnels des Bahamas. En outre, la régate du Nouvel An à Staniel Cay dans les Exumas est amusante, informelle et exubérante.

Pendant plus de 19 hivers, notre rédacteur technique Tom Neale, sa femme Mel et ses deux filles ont vécu à bord aux Bahamas, avec de nombreux voyages supplémentaires de plus courte durée. Aujourd’hui, les Neales vivent dans la baie de Chesapeake et leurs filles ont grandi, mais les Bahamas sont toujours le foyer familial loin de chez eux.