Vijonara: à l’intérieur de l’un des superyachts à voile les plus réussis au monde | Pendennis et Hoek Truly Classic 128

Le Vijonara construit par Pendennis est le deuxième Hoek Truly Classic 128. Les conditions de navigation parfaites au large de Palma ont aidé Toby Hodges à apprécier les clés du succès incomparable de cette conception

Beaucoup regarderont ce yacht et admireront ses lignes gracieuses, sa présence et son élégance sur l’eau. Vijonara est la dernière preuve que la gamme Truly Classic de Hoek est le rêve de nombreux marins. Mais ce TC128 est plus qu’un joli bateau.

Vijonara est un choix de superyacht intelligent pour les temps modernes, une conception intelligente construite en série qui utilise un processus de construction intelligent. Le résultat est un yacht de rêve mais efficace, notamment en termes de coût initial et de valeur de revente potentielle.

Quand j’ai navigué sur le sistership à coque bleu foncé Atalante, le premier TC128, il y a trois ans j’ai été vendu sur les lignes et impressionné par la façon dont il naviguait, mais je ne savais pas à quel point la notion de conception de série reproductible serait populaire à cette taille. Les modèles Truly Classic de Hoek ont ​​des coques éprouvées avec des calculs de conception entièrement réalisés entre 50 et 128 pieds. Une fois que vous aurez dépassé les 90 pieds, les propriétaires veulent sûrement leur propre yacht sur mesure?

vraiment-classique-128-voile-superyacht-Vijonara-courant-tir-arc-crédit-Stuart-Pearce

Toutes les photos: Stuart Pearce

Vijonara prouve que cette notion est fausse. Les propriétaires sont tombés amoureux de cette forme de coque, ils savaient que c’était le concept qu’ils voulaient. Le fait qu’ils ont pu ensuite affréter Atalante signifiait qu’ils pouvaient reconfirmer leurs décisions concernant la plate-forme, le pont et l’aménagement intérieur, pour se l’approprier. Le projet qui a émergé montre comment une construction multinationale peut être un choix judicieux.

Les experts en fabrication d’aluminium Bloemsma ont construit la coque aux Pays-Bas, avant qu’elle ne soit expédiée à Pendennis à Cornwall pour son aménagement. Une troisième coque TC128 a depuis été achevée et sera achevée en Turquie. Un quatrième a été commandé pour le même processus de construction Bloemsma / Pendennis / MCM – le résultat de la vue du client Vijonara terminé. Et André Hoek a signé un contrat pour un cinquième.

Obtenir cinq commissions de la même conception de coque à cette taille est sans précédent. «Nous concevons des bateaux sur mesure et non des yachts de production», explique Hoek, «mais cela a été un tel succès conceptuel que de nombreux propriétaires ont décidé de suivre. Il dit que la taille, la flexibilité de la conception et de la disposition, et l’économie d’échelle sont la clé de son succès. «Nous avons conçu le premier avec une disposition flexible – de sorte que vous pouvez avoir le salon principal à l’avant ou à l’arrière du rouf et déplacer les cabines ou même les postes de barre.

C’était un certain genre de regard. C’est arrivé alors que nous retournions vers Antibes sur des eaux azurées, emportés…

moderne-classique-royal-huisman-superyacht-aquarius-upwind-sailing-credit-Carlo-Baroncini

Un dossier exigeant pour Aquarius de la part de marins expérimentés a produit un chef-d’œuvre de certains des plus expérimentés et des plus talentueux …

La construction peut commencer dans les deux mois suivant la signature d’un contrat, ce qui permet d’économiser au moins six mois par rapport à une construction personnalisée, explique Hoek. Les principales décisions de l’équipe de conception et de construction et du propriétaire ont été prises. «Nous avons maintenant plus de 40 propriétaires Truly Classic – ils choisissent ceci parce qu’ils peuvent voir ce qu’ils obtiennent.»

Réunion Vijonara

Les deux à coque bleue Atalante et le blanc classique Vijonara étaient amarrés dans le même chantier naval STP à Palma lorsque j’ai pris l’avion pour cet essai de voile. En les voyant, il était clair que, bien qu’ils soient tous deux construits selon les mêmes lignes, ils ont suffisamment d’individualité pour créer un attrait exclusif – ce n’est pas comme si les propriétaires cliquaient sur leurs télécommandes pour essayer d’identifier les voitures dans un très grand parking.

Il est rare dans un essai d’obtenir des conditions idéales, mais pour notre journée à bord Vijonara, les étoiles alignées. Les propriétaires ont gentiment prêté le bateau pour la journée, le laissant entre les mains compétentes de ses quatre membres d’équipage. Le temps chaud naviguant dans une brise marine, la douce houle accompagnée de quelques dauphins signifiaient que, si j’étais futur propriétaire numéro six, il y aurait eu peu de choses pour m’empêcher d’atteindre mon chéquier ce jour-là.

vraiment-classique-128-voile-superyacht-Vijonara-vue-aérienne-crédit-Stuart-Pearce

La semaine avant notre départ, j’avais été à bord de yachts qui naviguaient dans moins de vent et qui étaient confinés aux contraintes d’un hippodrome à la Superyacht Cup de Palma, donc c’était particulièrement libérateur de traverser la même baie de Palma à 15-20 nœuds. sous grand voile, trinquette et yankee. Notre vitesse moyenne était de 9,5 à 10 nœuds à 41-43 ° du vent réel.

Nous avions suffisamment de talon pour utiliser toute la longueur de la flottaison du yacht, le pavois supplémentaire aidant à garder la mer hors des ponts sous le vent. Sur la barre, il y avait une bonne charge sur la roue lorsqu’elle était pressée et vous pouviez certainement sentir les 150 tonnes de yacht sous vous. Le skipper James Box a confirmé qu’ils risquaient normalement de risquer dans 21 nœuds de vent réel, nous étions donc à la limite.

La position de la barre en avant du rouf arrière permet une bonne visibilité pour le barreur. C’est un endroit superbe, avec une vue dégagée sur le rouf principal bas. C’est mieux que celui offert depuis un cockpit arrière bondé, comme à bord Atalante, mais j’ai manqué la connexion de barre plus directe de Atalante, le résultat du montage de sa roue plus près du gouvernail.

Mais il est facile de comprendre pourquoi VijonaraLes propriétaires ont choisi sa disposition particulière. Avoir le cockpit arrière, le rouf et toute la partie arrière de l’intérieur pour eux-mêmes est le type d’indulgence que l’on devrait pouvoir avoir lors de la mise à l’échelle d’un superyacht. Les propriétaires ont été très impliqués dans la conception de la zone du poste de barre en particulier, avec ses entourages de rails en teck nu et son habitacle de style traditionnel. Pendennis a construit des maquettes complètes pour leur permettre de visualiser la direction du yacht.

Riggé pour la performance

Vijonara peut être le résultat d’une conception reproductible, mais il permet de nombreux choix de voile et de pont. Une trinquette amovible peut être gréée pour la course, par exemple, et un foc à lame est une autre option.

L’écoute de grand-voile monopoint utilise un bloc de montage sur le rouf arrière avec une série de roulements en caoutchouc qui agissent comme des amortisseurs. L’écoute se déroule à partir d’ici, vers l’avant dans la flèche et jusqu’à un treuil captif dans le logement. Celui-ci ne fonctionne à pleine vitesse que lorsqu’il est activé, ce qui nécessite le léger mouvement d’un joystick (avec un œil vif pour savoir où tout le monde se trouve sur le pont). Une fonction de backwind sur les primaires de Lewmar, quant à elle, permet de décharger en toute sécurité la charge initiale des feuilles.

vraiment-classique-128-voilier-superyacht-Vijonara-Toby-helm-credit-Stuart-Pearce

Toby bénéficie de la position centrale de la barre, avec un habitacle de style classique et des répéteurs d’instruments sous le bimini

Comparé à Atalante, Vijonara a un gréement Southern Spars légèrement plus grand avec gréement EC Six, des pavois plus hauts et un beaupré. Le bout dehors de 2,85 m est une différence clé, à la fois visuellement et pratiquement, car il comprend un enrouleur soigné pour un enrouleur de haut en bas Code 0. Ceci est considéré comme une méthode plus gérable pour un petit nombre d’équipages pour piloter une voile au vent à la lumière airs. Le sprit a également un point d’amure pour un spinnaker asymétrique à son extrémité, ce qui crée un aile de surface relativement plus grande.

Lorsque le vent s’est légèrement atténué, nous avons pu régler le code 0, augmentant notre vitesse moyenne à 10,5 nœuds sur une portée de faisceau. C’est à ce moment-là, alors que nous nous débattions à pleine longueur, que l’école de marsouins nous rejoignit pour jouer dans notre vague d’arc – la cerise sur le gâteau d’une voile de jour fulgurante.

Navigation pratique

On m’a dit que le maintien de la quantité substantielle de travail lumineux sera confié à des professionnels car l’équipage aura les mains pleines. Le skipper James Box a décrit la volonté et le besoin de maintenir un service de première classe, pour s’assurer que le bateau est en parfait état pour que les propriétaires puissent profiter et maximiser leur expérience de navigation, mais comment «il y a beaucoup de pression sur le bateau. [minimal] équipage pour maintenir les niveaux ».

vraiment-classique-128-voile-superyacht-Vijonara-side-deck-credit-Stuart-Pearce

Les chandeliers sont montés à l’intérieur des pavois découpés CNC afin de ne pas gâcher la ligne

Cela était évident lorsque nous avons commencé à abaisser les voiles. La grand-voile est hissée sur un verrou de drisse, dont les pales sont engagées via une ligne de traction manuelle remontant le guindant de la grand-voile. Une fois désengagée de la serrure, la grand-voile en carbone Doyle Stratis se range dans un stackpack sur l’énorme V-boom.

Bien qu’une méthode similaire soit utilisée sur Atalante, c’est une Box dont se méfie car elle nécessite les quatre membres d’équipage. Au cours de notre essai, un membre d’équipage était stationné à l’arrière de la bôme, aidant à écailler la voile, l’ingénieur était dans un harnais au col de cygne pour le guindant, le chef lâchait la drisse, tandis que Box dirigeait la roue / propulseur. Et il fallait encore dix minutes pour arroser les voiles dans l’eau plate.

Cependant, le propriétaire aime la voile, d’où la décision d’opter pour une meilleure forme de voile par rapport à une alternative à enrouleur. Il était surprenant d’entendre que c’était le premier bateau qu’il ait eu avec un équipage, ayant fait un pas géant de 70 pieds (21 m) à partir d’un Grand Soleil 56. Mais en affrètement Atalante lui a vendu le concept.

vraiment-classique-128-voilier-superyacht-Vijonara-cockpit-credit-Stuart-Pearce

Chambre avec vue: Dans cette configuration, les propriétaires disposent d’un cockpit arrière privé reliant leur rouf et leur cabine

Les propriétaires prévoient de passer les deux premières années à naviguer en privé, mais ont fait construire le bateau selon les normes du code des grands yachts LY3. Cela signifie qu’avec quelques ajustements, Vijonara peut être utilisé à des fins de charte à l’avenir. «Les propriétaires aiment le bateau et veulent parcourir le monde, mais le construire selon les normes commerciales est logique pour la valeur de revente», explique Box.

Vraiment élégant

L’immense cockpit invité est le cœur de l’espace social et peut accueillir huit invités de chaque côté des tables à l’ombre des biminis. J’ai aimé la position des répéteurs d’instruments à l’arrière des biminis, mais je me demande si ces grandes couvertures, typiques de Truly Classics, méritent plus de considération de conception.

La décoration intérieure correspond au style élégant et traditionnel d’un Truly Classic. L’acajou Sapele est utilisé comme bois prédominant, avec des plafonds à rainure et languette peints en satin, des poutres à haute brillance et des semelles en noyer italien teinté. Le propriétaire a chargé Hermès de réaliser une partie du rembourrage, dont une carte du monde en marqueterie de cuir.

vraiment-classique-128-voile-superyacht-Vijonara-lounge-credit-Stuart-Pearce

Belle menuiserie exposée dans les roufs principaux et arrière

Les détails complexes se poursuivent au fur et à mesure que vous vous déplacez à l’intérieur, avec une tapisserie au-dessus des têtes de lit, des poignées de porte cousues en cuir et tous les interrupteurs et luminaires finis en nickel satiné. De nombreux éléments témoignent du souci du détail du propriétaire suisse-allemand. Par exemple, la table du salon a une image du soleil en son centre, reflétant ses influences commerciales asiatiques.

L’emplacement des cabines à l’avant du decksaloon laisse toute la zone à l’arrière libre pour l’usage privé du propriétaire. Cette partie substantielle du yacht comprend une salle de sport (et une cabine convertible), un salon inférieur particulièrement spacieux et la cabine du propriétaire décloisonnée, reliée au rouf arrière et au cockpit.

La cabine du propriétaire comprend un oculus à travers le bas de la coque, avec un éclairage sous-marin pour une vision nocturne. Ce tunnel d’observation utilise deux stratifiés de 15 mm d’épaisseur sur sa base et deux autres sur l’extrémité supérieure (cabine). Le tube est purgé à l’azote, équipé d’un capteur d’eau, et un feu mort peut être fixé sur le dessus.

vraiment-classique-128-voile-superyacht-Vijonara-master-cabin-credit-Stuart-Pearce

La cabine arrière du propriétaire comprend des salles de bains pour lui et pour elle et monte dans le rouf arrière privé et le cockpit

Mike Rusbridge, chef de projet de Pendennis, déclare que lorsqu’ils ont lancé Vijonara ils ont cru voir une fissure dans l’oculus – le bateau a été rapidement soulevé, mais, au soulagement de tous, c’était juste la ligne de flottaison. Le cockpit arrière et la zone du rouf constituent un espace privé accueillant et calme pour les propriétaires. Le rouf comprend un bureau Hermès recouvert de cuir donnant sur la couchette de l’île ci-dessous.

Systèmes cachés

L’emplacement du poste de barre à l’avant du rouf se traduit par une longue connexion, avec des tubes de torsion passant à travers le plafond arrière de la cabine jusqu’au quadrant et au gouvernail de direction. Lorsque vous considérez également les poutres structurelles dans le plafond de pont, la structure en aluminium renforcée et les tirants utilisés pour répartir les charges de l’écoute de grand-voile à un seul point, il y a un point focal de l’ingénierie ici dans le rouf arrière.

L’accès à la salle technique et à la salle des machines principale se fait via les têtes de jour au tribord. Encore une fois, c’est une disposition similaire à celle de Atalante, mais avec plus d’espace pour accueillir un moteur légèrement plus grand et des prises de force (prises de force). Nigel Ingram, de MCM, était le représentant du propriétaire sur les deux projets et voici un exemple où il a contribué à apporter des améliorations.

vraiment-classique-128-voilier-superyacht-Vijonara-engineroom-credit-Stuart-Pearce

La salle des machines bien pensée

James Box explique qu’avec une grande banque de batteries lithium-ion et une prise de force sur le moteur et les deux groupes électrogènes, tous les systèmes peuvent fonctionner en courant continu à l’exception du propulseur d’étrave. La pression hydraulique peut être contrôlée proportionnellement à chaque zone, y compris une pression de «croisière» de 30% et un réglage de «course» de 80% (testé à 480 bars). Pour l’isolation acoustique, Pendennis a utilisé une combinaison de peinture insonorisante tout autour de la salle des machines et du logement du propriétaire et un sandwich de laine de roche avec des tapis en caoutchouc et en plomb.

Confort de l’équipage

Les surplombs traditionnels d’une forme de coque rétro-classique limitent évidemment l’espace de rangement et de cale aux extrémités du yacht, mais il y a une bonne quantité d’espace réfrigéré sur mesure dans l’excellente cuisine. La zone de l’équipage est finie dans le même acajou tactile que la zone du propriétaire et comprend un bureau du navire et une buanderie appropriés (où les casiers à chaîne sont également logés pour aider à garder le poids à l’arrière).

Un avantage clé de la conception du TC128 est qu’il ne nécessite que quatre membres d’équipage permanents pour son fonctionnement quotidien, mais comprend la possibilité d’héberger un cinquième membre d’équipage occasionnel en cas d’affrètement. Pendennis était responsable de l’hébergement de l’équipage, de l’aménagement des systèmes, du pont et des travaux de menuiserie, tandis que les spécialistes néerlandais de l’intérieur Ruiter Luxury Interiors ont construit l’hébergement hors site aux Pays-Bas.

vraiment-classique-128-voilier-superyacht-Vijonara-galley-credit-Stuart-Pearce

La spacieuse cuisine moderne et le mess de l’équipage

Travail en équipe

VijonaraLa coque de la coque a été aménagée en 15 mois, y compris la planification et la maquette, explique Mike Rusbridge, qui nous a rejoint pour la voile. Rusbridge, 27 ans, a étudié l’ingénierie avant de suivre un programme d’études supérieures à Pendennis, un chantier naval avec un programme d’apprentissage primé. Après avoir agi en tant qu’assistant et chef de projet spécialisé sur deux projets de réaménagement, il a eu la chance de diriger une équipe largement jeune comptant jusqu’à 60 employés de Pendennis sur VijonaraLa construction.

«L’idée maintenant est que les personnes qui ont travaillé sur ce bateau seront sur le prochain (TC128 n ° 4). Il est important de trouver et de garder des personnes clés qui connaissent toutes les bizarreries », dit-il. La coque numéro quatre est arrivée à Pendennis en mai 2019 et a été lancée à peine 15 mois plus tard, portant le nom Halekai (signifiant «maison sur la mer») et avec un style intérieur par Ken Faulk Inc, de New York.

vraiment-classique-128-voile-superyacht-halekai-launch-pendennis

Le quatrième de la série TC128 à succès de Hoek, Halekai partage les mêmes lignes de coque, quille et gouvernail que Vijonara et Atalante

Il est fascinant d’observer le processus de raffinement sur une série-conception à cette taille. Le troisième TC128 aura un rouf et une roue arrière / cockpit, par exemple, tandis que Halekai a deux roufs mais pas de beaupré. Il y a des avantages et des inconvénients à chaque itération, mais, avec une telle polyvalence, il est facile de comprendre pourquoi ce design Truly Classic a été si réussi et a attiré les commissions.

À notre époque, il peut sans doute être un choix indulgent et peu économique d’opter pour un bateau entièrement personnalisé. Le principal grattage de tête lié à cette conception se résume à la disposition à choisir, qu’il s’agisse d’utiliser des barres avant ou arrière, et quel type de gréement conviendra le mieux à votre navigation. Vraiment de bons choix à avoir.

vraiment-classique-128-voilier-superyacht-Vijonara-ancré-crédit-Stuart-Pearce

Les 10 clés du succès d’André Hoek pour la conception du TC128

  1. Concept de coque éprouvé avec de bonnes performances et un comportement confortable
  2. Moins de décisions à prendre pendant le processus de conception et de construction par rapport à partir de zéro
  3. Possibilité de voir un bateau et d’en louer un avant de construire
  4. Délai d’exécution et de construction plus court
  5. Coût de construction inférieur à celui d’une version personnalisée complète
  6. Agencement intérieur flexible – les cabines d’invités peuvent être à l’avant du rouf principal ou à l’arrière. Le salon inférieur le peut aussi
  7. Disposition flexible du pont – la roue peut être dans le cockpit arrière ou dans le cockpit central. Dans le cockpit central, il peut y avoir des roues simples ou jumelées
  8. Quatre membres d’équipage pour le propriétaire à utiliser et cinq pour la location. L’option quatre équipages est particulièrement intéressante pour les clients
  9. Chaque bateau s’améliore grâce aux expériences des anciens bateaux
  10. Les yachts font partie d’une famille et d’une marque Truly Classic et ont une bonne valeur de revente

spécification

LOA: 42,24 m (139 pi 1 po)
LWL: 27,96 m (91 pieds 9 pouces)
Faisceau: 7,72 m (25 pieds 4 pouces)
Brouillon: 4,50 m (14 pieds 9 pouces)
Déplacement (léger): 150 tonnes (330693 livres)
Ballast: 41 tonnes (90390 lb)