Traitement royal pour Lee-on-the-Solent alors que la princesse Anne fait une visite du musée de l’aéroglisseur à Daedalus

la princesse Anne fait une visite du musée de l’aéroglisseur à Daedalus

La princesse Anne a visité le musée de l’aéroglisseur à Daedalus pour marquer 50 ans depuis la dénomination de l’aéroglisseur SR.N4 qui lui est dédié.

Plus de 140 personnes se sont rassemblées autour de la cale de halage pour accueillir Son Altesse Royale, y compris des bénévoles au musée, une équipe d’aéroglisseurs et des conseillers d’arrondissement et de comté.

L’événement festif a également marqué 50 ans depuis le début des services continus d’aéroglisseur transmanche de Douvres à Boulogne et de Ramsgate à Calais, ainsi que le 60e anniversaire de la première traversée du canal d’aéroglisseurs.

La princesse a été accueillie à son arrivée par le Lord-Lieutenant du Hampshire Nigel Atkinson, qui a ensuite présenté le haut shérif du Hampshire Sarah Le May, président du conseil du comté du Hampshire Charles Choudhary, maire de Gosport Kathleen Jones et leurs épouses.

Tout au long de la journée, la princesse Anne a rencontré des groupes de personnes représentant des organisations d’aéroglisseurs ainsi que des bénévoles qui donnent de leur temps pour gérer le musée.

Une brève démonstration d’un Hovertravel 12000TD et d’un Griffon 995ED a été appréciée par la foule avant que la princesse ne passe du temps sur le métier, visite le musée et rencontre plus d’invités spéciaux.

La journée s’est terminée avec tous les invités assis à bord du Princess Anne, où le capitaine Robin Paine, organisateur de l’événement, a prononcé un bref discours sur l’histoire de l’aéroglisseur et a rendu hommage à l’inventeur Christopher Cockerell.

Son Altesse Royale a dévoilé une plaque commémorative avec Louise Jenkins, présidente des administrateurs du musée, avant de la remercier et de plaisanter avec la foule.

La princesse Anne a déclaré: «Merci pour votre invitation. Il marque le passage du temps mais au moins je sais où aller quand j’ai besoin de restauration. »

Warwick Jacobs, fondateur du Musée de l’aéroglisseur, était l’un des invités qui a apprécié la journée.

Un artiste passionné, Warwick a présenté à la princesse royale une peinture de son propre représentant l’aéroglisseur de la princesse Anne, ainsi que le livre sur un coussin d’air, qui raconte l’histoire et le développement de la technologie.

DES PERSONNES de tous horizons ont été invitées à profiter de la célébration et à rencontrer la princesse Anne lors de sa tournée.

Warwick Jacobs, fondateur du musée de l’aéroglisseur, était plus heureux que la plupart des autres.

Warwick est tombé amoureux de l’aéroglisseur en tant qu’écolier, quand il a passé son temps à collectionner des modèles avant de demander à sa mère s’il pouvait ramener un aéroglisseur à la maison qui devait être mis au rebut.

Sans surprise, elle n’était pas enthousiaste, mais Warwick a réussi à trouver une maison pour elle et c’est là que l’idée du musée est née.

Warwick a déclaré: «C’est la cerise sur le gâteau de revenir et de voir que tout va bien.

«Pour moi, c’est une journée très fière parce que 30 ans de bénévolat se concrétisent. Je n’ai jamais pensé que ce jour arriverait avec la visite de Son Altesse Royale. »

Bien qu’il ait rencontré la princesse et lui ait présenté l’une de ses propres peintures, Warwick a déclaré que le point culminant de sa journée était de voir Son Altesse Royale sortir son appareil photo pour prendre une photo de l’aéroglisseur et montrer un véritable enthousiasme.

Parmi les 140 invités, il y avait de nombreuses aides passées et présentes au musée, y compris les bénévoles de longue date Pam Walker et Vivienne Burns, qui ont déclaré avoir eu de nombreuses années heureuses de bénévolat pour le musée avec tous leurs amis.

Avec de nombreux jeunes bénévoles aidant la journée, dont certains entreprenant le prix du duc d’Édimbourg, Warwick était heureux que son héritage se poursuive à l’avenir.

Il a déclaré: «Le voir aujourd’hui réaffirme que le musée est entre de bonnes mains pour la prochaine génération, en voyant des jeunes qui aiment encore l’aéroglisseur comme je l’ai fait il y a des années.»

COMME LE seul musée au monde dédié à l’aéroglisseur, le lieu Lee-on-the-Solent accueille de nombreux visiteurs tout au long de l’année.

En tant qu’organisme de bienfaisance enregistré, le musée de l’aéroglisseur compte sur des bénévoles et des dons pour s’assurer qu’il peut rester ouvert tous les samedis de 10 h à 16 h.

Louise Jenkins, présidente du conseil d’administration, a déclaré: «La principale priorité est de restaurer le métier et d’éduquer et d’inspirer les personnes qui peuvent voir et expérimenter le métier.

«Nous sommes vraiment attachés à Gosport. Le musée a quelque chose pour tous les âges et c’est une vraie journée en famille. Nous avons une belle équipe et elle arrive vraiment à pas de géant. »

Le musée, qui existe depuis 1986, est autosuffisant et ne reçoit aucune subvention pour mettre à jour et entretenir les locaux et les expositions.

Avec une équipe dévouée de 40 bénévoles, le musée est en mesure d’afficher ses expositions qui comprennent l’artisanat du film de James Bond Die Another Day, l’artisanat de course et, bien sûr, la princesse Anne.

Cependant, l’équipe est toujours à la recherche de plus de bénévoles pour aider, car l’ancien administrateur Ben Avery a déclaré que sans eux, le musée ne pourrait tout simplement pas fonctionner.