The Happy Stick: Commandes par joystick pour bateaux hors-bord

Pour ceux d’entre nous qui ont grandi en jouant à Space Invaders, quelques décennies plus tard, nous sommes entrés dans des bateaux de course d’âge moyen avec lecteurs de pod, les commandes par joystick sur les bateaux ont été un développement passionnant. Oui, passionnant – parce qu’ils éliminent la terreur de l’accostage et transforment les manœuvres rapprochées en un délicieux morceau de gâteau nautique. Mais qu’en est-il de ceux d’entre nous qui dirigent des bateaux hors-bord? Ne devrions-nous pas être traités avec le même genre de facilité de manutention des bateaux?

En février 2013, les fabricants de moteurs hors-bord ont répondu à cette question par un «oui» retentissant lorsqu’ils ont présenté un grand nombre de nouveaux systèmes de commande de joystick hors-bord au salon nautique international de Miami. Yamaha est entré dans la mêlée avec Maître de la barre, Mercury déployé Commande par joystick Verado, et SeaStar a montré Optimus 360. Et après plus d’un an d’expérience avec ces systèmes, en les utilisant sur différents bateaux dans différentes configurations, nous sommes prêts à faire quelques jugements à leur sujet.

lecteurs de pod

Si vous avez conduit un bateau à nacelle, vous avez probablement aimé pouvoir vous déplacer latéralement. C’est également une option avec les hors-bord.

Comme tous ceux qui ont perdu leurs quartiers à la fois dans Space Invaders et Pac Man peuvent vous le dire, tous les joysticks ne sont pas créés égaux. Cette forme de système de contrôle fonctionne-t-elle aussi bien sur un bateau hors-bord qu’avec des pods? Vaut-il la peine de faire un réaménagement de rétro-contrôleur sur un système électrique existant? Et, comment chaque système se compare-t-il les uns aux autres? Enfin, nous pouvons vous dire si cela vaut la peine de récupérer des billets d’un dollar et de vous diriger vers la machine à monnaie.

Sortir du pod

L’un des facteurs limitants lors des manœuvres avec des hors-bord est le manque de surface des pales d’hélice. Des pales plus petites et l’absence d’hélice contrarotative sur le même arbre (ce que possèdent les entraînements de pod) signifient que chaque moteur est moins mordu dans l’eau qu’avec les pods, surtout en marche arrière. Cela se traduit par moins de couple. Un autre problème est le placement du moteur. Sur les bateaux à nacelle, les moteurs sont en avant du tableau arrière, offrant un meilleur point de pivotement. Et comme ils sont très espacés, s’opposer aux lecteurs a un effet dramatique. Les hors-bord, bien sûr, sont montés complètement à l’arrière et généralement assez rapprochés.

Quiconque utilise des inboard ou des pods traditionnels ainsi que des hors-bord aura remarqué à quel point les types de bateaux réagissent radicalement lorsque les moteurs sont opposés. Les moteurs inboard peuvent tourner en un rien de temps avec une puissance minimale, tandis qu’une réponse similaire d’un bateau hors-bord prend une quantité importante de puissance et souvent du temps supplémentaire. C’est le résultat de ces mêmes caractéristiques, qui doivent être surmontées pour qu’un bateau hors-bord puisse se déplacer latéralement, virer sur place et tourner progressivement au fur et à mesure qu’il effectue ces manœuvres, qui sont toutes indispensables pour un contrôle efficace du joystick.

L’application d’une puissance supplémentaire est le moyen le plus évident de compenser les déficits de maniabilité, et vous pouvez le voir en action lorsque vous vous amarrez à l’un de ces systèmes. En fait, vous l’entendez. Les hors-bord fonctionnent un peu, appliquant de plus en plus de puissance, changeant souvent de vitesse et inclinant vers l’intérieur ou l’extérieur lorsque vous tournez, tournez et poussez le joystick. Glorieusement, cependant, le bateau répond.

Interrupteur principal

Le Helm Master, de Yamaha, est proposé pour les configurations à deux et trois moteurs pour F350 et V6 de 4,2 L Ensembles d’énergie offshore. Nous avons maintenant testé trois bateaux équipés de Helm Master, dont: un Contender 35 avec trois F300, un Jupiter 38 également avec trois hors-bord F300 et un Edgewater 318 CC avec deux F300. Le système Helm Master comprend une barre numérique, un accélérateur et un levier de vitesses à distance avec un régime micro-réglable, une jauge Command Link Plus 6Y9 de cinq pouces et, bien sûr, le joystick numérique. Avant de pouvoir prendre le contrôle avec le manche, les gaz doivent être au neutre. Si vous changez ou déplacez le volant pendant l’accostage, le joystick se désengage automatiquement.

maître de barre yamaha

Les systèmes Yamaha Helm Master comportent plusieurs éléments. Le plus important pour nous est bien sûr le joystick.

En raison de ces défis de manœuvre hors-bord évoqués précédemment, le système Helm Master ne convient pas à toutes les marques et modèles de bateaux. Selon Dean Burnett, vice-président de Yamaha Marine, des variables telles que le niveau de la proue, l’espacement des moteurs et le centre de gravité du bateau entrent toutes en jeu. Les applications à trois moteurs sont un peu plus adaptables puisque le moteur central reste actif, généralement en marche arrière, fournissant un peu plus de punch.

Dans tous les cas de test, nos rédacteurs ont convenu que le système Helm Master rendait l’accostage et les manœuvres rapprochées beaucoup plus faciles que le jockey habituel. Sur au moins un des bateaux, le système semblait un peu trop bruyant, peut-être parce qu’une pompe de direction était située dans une console de siège de barre non isolée. Mais il s’agissait d’un prototype de gréement, et le volume devrait être moins un problème sur les bateaux de production puisque chaque système est plus ou moins conçu pour le modèle spécifique. Ce qui nous amène au problème suivant: il est impossible de fixer un prix spécifique pour le système Helm Master, car il variera d’un modèle à l’autre et d’un constructeur à l’autre. Ceci dit, nous pouvons utiliser un exemple pour un benchmark: sur un Grady-White 335 Liberté avec deux F300, Helm Master est considéré comme une option de 23 000 $.

Le température grimpe

Nos rédacteurs ont également exploité trois bateaux Mercury Joystick Control, dont un Sea Vee 390 quadrimoteur d’une puissance totale de 1200 chevaux, un Chris-Craft Catalina 29 avec deux 300 et un Boston Whaler 320 Outrage avec jumeaux 300. Mercury est le premier fabricant à inclure la capacité de quatre moteurs, et il le fait en gardant les deux moteurs centraux fixés en place en mode joystick. Pourtant, ces moteurs ne sortent pas entièrement de l’image. Ils changent et accélèrent toujours, fournissant ce que l’ingénieur d’application Mercury Chris Chapman appelle «l’autorité inversée». Chapman souligne également l’importance de faire correspondre le système avec le modèle spécifique de bateau. Et comme Yamaha, Mercury couvre ses paris quand ils parlent de prix. Cependant, il y a eu des plaisanteries sur les quais de Miami d’un coût de l’ordre de 20 000 $.

Les moteurs Verado disposent déjà de commandes numériques et Mercury a acquis une vaste expérience des manettes de jeu grâce à son développement antérieur des systèmes d’entraînement Zeus pod et Axius (pour les commandes sévères MerCruiser). Ils étaient donc dans une position avancée pour apporter la technologie aux hors-bord. En fait, William Robinson, technicien principal de Mercury, a déclaré: «Nous avons essentiellement combiné l’actionneur de direction Axius avec le vérin de direction Verado, puis utilisé les algorithmes Axius comme base du logiciel hors-bord. Un autre avantage que cela donne au système Mercury est son intégration avec SmartCraft, qui active la fonction «Sky Hook», vous permettant d’appuyer sur un bouton et de laisser les moteurs maintenir votre bateau en station via le GPS.

Encore une fois, tous nos éditeurs qui ont utilisé le Mercury Joystick Control ont estimé qu’il améliorait considérablement la facilité d’accostage et les manœuvres serrées. En fait, quand j’ai essayé ce système, j’ai trouvé que le plus grand défi était simplement de me rappeler de garder les mains sur les gaz et de me concentrer sur le joystick. Tant que je le faisais, tourner le bateau dans un canal étroit, puis le reculer dans la glissade était un jeu d’enfant – voyez par vous-même à quel point le Chris-Craft 29 Catalina manœuvre avec le Mercury Joystick Control, en regardant ceci.

Voir les étoiles

Le système SeaStar Optimus 360 (initialement présenté comme un produit Teleflex) permet une plus grande latitude dans ses applications. Ce système peut être installé en tant que rétrofit sur les systèmes à commande par câble bimoteurs existants, ou en version adaptée, en option installée en usine sur les nouveaux bateaux propulsés par des hors-bord jumeaux Evinrude V-6 avec commandes numériques. Les bateaux Optimus que nous avons testés comprennent un Andros Offshore 32 propulsé par des E-TEC 250, un 32 Sea Craft avec deux moteurs hors-bord 225 Mercury Optimax et un Dorado 30 avec deux 175 Suzukis.

optimus 360

L’Optimus 360 est le seul système de commande de joystick de hors-bord existant qui peut être installé ultérieurement sur les anciens hors-bord commandés par câble.

Le système se compose d’une direction assistée électronique, de concert avec une barre numérique avec joystick et accélérateur / décalage. La barre communique avec un ECM via un bus CAN, pour faire fonctionner les vérins de direction électrohydrauliques individuels tandis que des capteurs magnétiques surveillent la position du moteur. Bien que cela semble terriblement cher, le prix du système Optimus 360 est proche de celui de ses concurrents, avec un PDSF d’un peu moins de 18 000 $ (installation non comprise). Tout comme ses concurrents, nos éditeurs ont convenu que le système fait son travail et le fait bien.

Tenez-vous-en

Un autre système de commande de joystick hors-bord qui intéressera certains plaisanciers est Suzuki Precision Maneuvering (SPM), qui vient tout juste d’arriver sur le marché. Nous n’avons pas encore assez de temps pratique avec le système pour émettre des jugements, cependant, il convient de noter que Suzuki n’a pas suivi l’exemple de certains de ses concurrents et s’est concentré uniquement sur le haut de gamme de la plage de puissance. . Le SPM devrait être disponible pour les moteurs allant de 150 CV et plus, sur les modèles équipés de la commande électronique des gaz et du changement de vitesse de Suzuki. Nous vous en dirons plus sur ce système au fur et à mesure que nous gagnerons en expérience.

Bien que tous nos rédacteurs aient estimé que ces systèmes de manettes hors-bord amélioraient considérablement l’expérience d’amarrage, et plus ou moins également, ils ne sont pas tout à fait la panacée ultime que l’on pourrait souhaiter lors du stationnement le long de la jetée. Tout d’abord, obtenir ce petit joystick sur votre barre vous coûtera presque autant que l’un de vos hors-bord. Deuxièmement, entre les tours, les changements de vitesse et les virages répétés, ils font beaucoup de bruit.

Et enfin, lorsque le vent ou le courant attrape le bateau, en particulier à la proue, les hors-bord doivent se battre un peu plus fort et un peu plus longtemps que ne le feraient les nacelles, pour faire tourner le bateau. Au moins une fois, j’ai été incapable de faire tourner un bateau face au vent avec une brise de 20 à 25 nœuds sur la proue, et j’ai dû tourner le volant à fond, initier un virage traditionnel, puis revenir au joystick pour garder le contrôle.

D’un autre côté, les bateaux hors-bord ont toujours été un peu plus difficiles à manœuvrer à quai que leurs homologues intérieurs, et nous avons tous éprouvé des difficultés à faire en sorte qu’un bateau fasse ce que nous voulons dans plus de 20 nœuds de vent. Alors, peut-être faut-il s’attendre à ces imperfections.

Après plusieurs essais de bateau et la manipulation de ces plates-formes de manettes hors-bord dans de nombreuses conditions différentes, il est clair que faire fonctionner un hors-bord avec commande par joystick présente des avantages significatifs et facilite l’accostage. Mais la dernière question demeure: équiper votre bateau hors-bord d’un joystick en vaut-il la peine? La réponse dépend du niveau de stress que vous ressentez à chaque fois que vous essayez de vous enfoncer dans le slip et de la précision avec laquelle vous vous occupez de vos quartiers.

Pour plus d’informations sur Helm Master, visitez Yamaha Marine. Pour plus d’informations sur Mercury Joystick Control, visitez Mercury Marine. Et pour plus d’informations sur Optimus 360, visitez Solutions SeaStar.

Super post