Francis Joyon établit un nouveau record Hong Kong-Londres sur IDEC Sport

Le skipper français Francis Joyon a ajouté un nouveau record du monde de voile à sa collection !

IDEC Sport a navigué sous le pont QE2 à 7 h 37 GMT pour établir un nouveau record de Hong Kong à Londres de 31 jours, 23 heures, 36 minutes et 46 secondes, rasant de plus de 4 jours le record de Giovanni Soldini, qui a été établi le Maserati en 2018.

Joyon et son équipage de Bertrand Delesne, Christophe Houdet, Antione Blouet et Corentin Joyon ont parcouru une distance totale de plus de 15 873 milles pour une vitesse moyenne de 20,7 nœuds.

IDEC SportL’arrivée de l’hôtel a été d’autant plus impressionnante qu’elle est intervenue après un passage difficile pendant la nuit à travers la Manche, naviguant sans l’avantage du radar ou de l’AIS en raison de batteries épuisées.

Parler à Yachting World au Butler’s Wharf, Joyon a admis que la dernière étape du voyage a été la plus difficile: «Nous nous sentons bien maintenant, mais nous avons eu trois nuits très difficiles avant d’arriver à Londres, puis nous avons dû virer de bord jusqu’à la Tamise. très fatigant et il n’y a pas eu une minute de repos la nuit dernière. Nous n’avions ni pilote automatique, ni ordinateur, rien ne fonctionnait à bord. »

«À environ cinq milles de l’arrivée, il y avait un cargo à côté de nous et il n’y avait pas d’espace pour virer, donc nous avons dû empanner et pendant l’empannage, il y avait peut-être 20 cm entre nous. Le cargo ne s’est pas arrêté, c’était très, très dangereux. »

Un autre défi que le IDEC Sport l’équipage était confronté à une drisse cassée, ce qui obligeait un membre d’équipage à grimper le mât de 33,5 m pour le réparer. L’équipage a utilisé un système de surveillance de 3 heures et a utilisé un vélo d’exercice modifié comme système alternatif de poignée de treuil.

Fidèle aux traditions de la route des tondeuses, Joyon a rapporté un souvenir de sa tournée asiatique: «Il y avait un producteur au Vietnam qui nous a donné du thé, donc si vous en voulez nous le vendrons à un très bon prix!»

Le détenteur du Trophée Jules Verne était particulièrement discret sur ses futurs plans de navigation, ajoutant: «Nous n’avons pas de projets immédiats avec le bateau. Je veux juste me reposer et passer du temps avec ma famille. »