Brim, un catamaran électrique pour découvrir les fjords norvégiens

Le Catamaran électrique Brim – La beauté des fjords, en silence

A bord du Brim Explorer, les touristes peuvent désormais découvrir les fjords norvégiens en silence : la propulsion électrique supprime les bruits de navigation et les vibrations, en comparaison d’un moteur classique diesel. « Cela a été très gratifiant, même si ce fut un travail acharné ! » a déclaré Agnes Arnadottir, directrice générale et cofondatrice de Brim, expliquant la difficulté de convaincre les chantiers, les fournisseurs et les investisseurs de travailler sur quelque chose si nouveau.

« Nous connaissons désormais chaque pièce, chaque boulon et chaque écrou de ce navire« . Avec la livraison de ce premier navire électrique, ce sont deux sorties par jour qui peuvent être organisées à Tromsø. 140 passagers peuvent embarquer à bord. Un autre des avantages de ce navire : sa recharge. Il n’aura besoin que d’une prise de courant industrielle de 400V / 124A pour se recharger.

Pour Bente Holm, directrice de l’office de tourisme de Norvège et marraine du navire, « Brim représente une rupture, une vague environnemental dans le tourisme du nord du pays. Le navire représente le tourisme 2.0 en Norvège, et dans le reste du monde« .

Un second navire, avec Hurtigruten

Brim a déjà un deuxième navire en cours de construction – Bard, « baleine » en norvégien -, à destination du Spitzberg et de la Norvège du nord. Il sera exploité quotidiennement en collaboration avec le croisièriste norvégien Hurtigruten, offrant aux passagers de l’opérateur la possibilité de découvrir des eaux jusque là interdites aux navires de croisières classiques, et polluants. Il devrait être lancé au printemps 2020, sera long d’une vingtaine de mètres et accueillera jusqu’à 140 passagers. Côté capacité, il pourra fonctionner sur batteries pendant 10 heures, avec une vitesse de croisière de 10 noeuds, et pourra être chargé dans presque tous les ports. De plus il sera équipé d’hydrophones et de drones sous-marins fournis par Blueye Robotics, start-up norvégienne.