Kiboko | Le superyacht en carbone de 105 pieds offre une expérience de voile unique

Alors que certains chantiers personnalisés attirent encore des commandes ponctuelles, ces dernières années, ce sont des modèles tels que le Swan 115 et le Hoek Truly Classic 128 qui ont obtenu plusieurs commandes. Et dans le secteur de 80 à 110 pieds, Southern Wind a longtemps dominé ce marché.

Nous avons eu la chance de tester un excellent exemple de sa dernière conception dans des conditions idéales au large de Palma, Majorque. Kiboko Tres est le troisième vent du sud pour ce propriétaire en particulier et montre les avantages de cohérence et de fiabilité qu’apporte l’utilisation d’une recette éprouvée.

Mais qu’en est-il du piquant, de la magie? Certains pourraient se demander si, sur un yacht de cette taille, le barreur peut encore ressentir ce lien avec la voile dont un plaisancier aspire.

Cependant, comme j’ai été très heureux de le découvrir, se tenir à la roue au vent quand il est talonné sur un plat-bord et complètement sous tension, c’est se sentir au sommet du monde du yachting.

C’est peut-être du superyachting, mais c’est certainement de la vraie voile. Et c’est l’essence de ce que le propriétaire du yacht en série Kiboko Tres voulu quand il est passé d’un SW94 à ce SW105.

Perfectionner la recette

Le dossier concernait un yacht axé sur la performance pour les régates de superyachts et la voile en famille, mais qui devrait être facile à manipuler. Southern Wind utilise systématiquement un partenariat de conception de Farr et Nauta pour ses mini-séries, résultant ici en une conception puissante avec de larges sections arrière et un tableau arrière ouvert.

my-song-yacht-running-shot-hero-credit-carlo-borlenghi

La première chose que vous voyez en descendant dans le salon depuis le pont du sloop de 40 m My Song est…

Vent du sud 96

L’un des domaines de croissance les plus remarquables du yachting, bien qu’il s’agisse d’une niche spécialisée, est celui des croiseurs de performance d’environ 100 pieds. C’est…

Kiboko, la deuxième des trois coques déjà livrées dans cette série, est optimisée pour les performances avec un plan de voilure plus grand, trois tonnes d’avance en plus sur la quille fixe et les doubles gouvernails.

«Ce calcul de la surface et du poids de la voile supplémentaire offre 3,5% de stabilité en plus et un rapport surface / déplacement de voile plus élevé», déclare Jim Schmicker, vice-président de Farr. Il ajoute que la surface de voilure et les paramètres de stabilité ont été choisis pour pouvoir concourir sur le circuit méditerranéen des superyachts.

Le poids est calculé méticuleusement à Southern Wind – plus à ce sujet plus tard – et le chantier favorise la construction sandwich époxy infusée sous vide avec du carbone utilisé pour la coque, le pont et les cloisons.

L'intérieur de Nauta pour ce modèle de berline surélevé est léger, aéré et délibérément simple

L’intérieur de Nauta pour ce modèle de berline surélevé est léger, aéré et délibérément simple

Le choix des appendices est la clé du type de voile recherché par ses propriétaires. Une quille fixe a été choisie pour Kiboko pour un meilleur rapport performances / coût et des avantages de maintenance, alors que la coque numéro un a une quille télescopique et le numéro trois une quille relevable.

KibokoLe propriétaire, un ami du fondateur, feu Willy Persico, est un propriétaire en série de Southern Wind et maintenant l’un des actionnaires de la société. Son SW72 a été lancé en 2006, suivi par un SW94 en 2010. Raimon Pasco a été employé comme skipper pour les trois yachts, et a suivi les constructions jusqu’à la construction.

«L’idée du bateau était de rester aussi simple que possible», explique-t-il en me montrant les systèmes. «Ainsi, la passerelle, par exemple, est manuelle – elle pèse 60 kg en moins et beaucoup plus simple. Le propriétaire aime le bateau, la voile et la mer. Il ne veut rien d’extraordinaire; il veut naviguer et régler.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-helm-joystick-credit-Richard-Langdon

Commandes par joystick pour l’écoute de grand-voile et le voyageur sur le piédestal

J’ai demandé pourquoi le propriétaire voulait continuer à évoluer. Le skipper a expliqué qu’il s’agissait d’un équilibre entre trouver l’espace idéal à bord pour sa grande famille et trouver le bon nombre d’équipages professionnels.

«Mais le grand défi pour lui était d’aller plus loin sans perdre le contact avec l’eau», déclare Andrea Micheli, directeur commercial de Southern Wind, des 94 et 105. Kiboko mises à niveau.

En comparaison avec le SW94, Kiboko Tres a de la place pour un deuxième groupe électrogène et un dessalinisateur et un garage pour une offre de taille appropriée. « Oui, ça va plus gros, mais pas trop. »

Southern-Wind-105-sailing-superyacht-Kiboko-Tres-aft-running-shot-credit-Richard-Langdon

La liaison de direction directe aux deux gouvernails donne au barreur une excellente rétroaction et un excellent contrôle

Un autre avantage de la mise à niveau vers le SW105 est qu’il a une rainure plus large pour naviguer, pense Micheli: «Vous pouvez pousser plus fort tout en restant confortable. Et les propriétaires ont apprécié le fait que ce soit rapide dans toutes les conditions. En croisière, il est très rare de naviguer à moins de cinq nœuds – ce qui signifie que ce marin passionné est toujours à la barre. »

«C’est aussi un bon homme d’affaires et il vend quand le moment est venu», ajoute Pasco. «Il a vendu le 94 au premier client qui l’a vu.» Il souligne le style intemporel des intérieurs: «Toujours à jour mais pas forcément à la mode.»

L’expérience combinée du propriétaire, du skipper, de l’équipe de conception et du chantier permet d’assurer un produit de qualité avec une bonne valeur de revente. Southern Wind a maintenant trois décennies d’expérience avec les croiseurs de performance semi-personnalisés en composite.

Southern-Wind-105-sailing-superyacht-Kiboko-Tres-Aerial-view-loro-piana-regatta-2019

En mode course en Sardaigne plus tôt cette année. La zone de voile et la stabilité ont été choisies pour s’assurer qu’elle serait compétitive

Le chantier de Cape Town, géré par l’Italie, qui a construit 13 des SW100 en quatre ans, s’est bâti la réputation de combiner technologie et conception de type marin.

Après son lancement à l’automne 2018, Kiboko a navigué vers son poste de départ à Palma via le Cap Vert. Elle a pris part à la régate Loro Piana Superyacht en juin où elle a décroché une impressionnante 2e de classe.

Vitesse et puissance

Kiboko est swahili signifie hippopotame et le nom a été choisi pour refléter la vitesse et la puissance. Ce sont certainement deux des impressions les plus dominantes que vous obtenez en la naviguant.

Southern-Wind-105-sail-superyacht-Kiboko-Tres-coachroof-credit-Richard-Langdon

Une vue imprenable vers l’avant pour le barreur au-dessus du toit bas

C’était excitant de prendre Kiboko dans des conditions idéales pour assister à cette exposition de sa puissance. Mais, comme mentionné, ce qui m’a également frappé, c’est à quel point vous vous sentez connecté à la voile, ce qui est difficile à réaliser sur un superyacht.

Idéalement, la taille ne devrait pas être pertinente pour le barreur d’un yacht de performance – même si vous ressentez l’augmentation de la puissance et de l’échelle – mais cette communication entre les voiles, la coque et la roue doit rester. Southern Wind a contribué à atteindre cet objectif en utilisant sa connexion très directe aux quadrants.

Les câbles de direction Vectran à court terme relient la chaîne et les pignons dans les socles à une voiture roulant sur une piste transversale qui relie les stocks de gouvernails, un système privilégié sur les yachts de course au large.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-helm-credit-Richard-Langdon

Kiboko est un yacht qui donne envie de piloter et de tailler activement

Mettre les voiles par une journée particulièrement chaude avec 12 à 15 nœuds traversant la baie de Palma, Kiboko s’est rapidement mis sous tension et s’est senti complètement dans son élément.

J’ai levé les yeux des chiffres sur les répéteurs de la base du mât, je me suis souvenu que je naviguais sur un 100 pieds et que je ne pouvais pas réprimer un large sourire.

Nous étions immédiatement à 11,5 nœuds en 15 à 45-50 ° du vent réel. Pasco dit qu’avec son large tableau arrière, Kiboko aime talonner à un angle relativement élevé d’environ 25 °.

Ainsi, ceux qui veulent des sensations fortes peuvent marcher un peu, sortir le gouvernail au vent de l’eau, tenir bon et profiter!

Avec des températures avoisinant les 30 ° C et 30 nœuds de brise apparente soufflant maintenant sur les ponts, c’était comme si un sèche-cheveux vous soufflait constamment au visage. Que ce soit assis sous le vent en regardant les témoins ou debout au vent, très haut avec une visibilité totale sur le toit bas, c’était vraiment absorbant.

Une lecture B&G a montré 14 tonnes de pression d’étai lorsque nous avons tranché au près, avec des vitesses approchant maintenant 12 nœuds en 18 vrais. La brise continuant à monter à l’extrémité sud-est de la baie, nous avons atteint les limites supérieures du génois complet.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-trim-controls-credit-Richard-Langdon

Personnellement, j’aurais aimé continuer à pointer un peu plus haut pour voir comment elle se comportait quand on plume un peu les rafales, mais avec le patron qui devait arriver le lendemain matin, le skipper avait naturellement tenu à ne pas pousser le bateau.

Le depowering est une simple modification de l’écoute de grand-voile commandée par joystick depuis le piédestal – le treuil hydraulique captif répond presque instantanément. En effet, le bateau est bien aménagé pour deux ou trois personnes afin de pouvoir régler et tirer le meilleur parti de sa navigation.

Ainsi, sur le bord extérieur de chaque piédestal se trouvent des commandes à bouton-poussoir pour le cunningham, le hale-bas, l’outhaul et le pataras. Un bouton «actif», que vous devez maintenir enfoncé lorsque vous sélectionnez l’option souhaitée, est un moyen intelligent d’éviter que quoi que ce soit ne soit activé accidentellement.

Southern-Wind-105-sailing-superyacht-Kiboko-Tres-deck-close-up-credit-Richard-Langdon

Il y a beaucoup de débit hydraulique disponible à partir de deux groupes électrogènes et d’une prise de force, permettant à l’équipage de donner le plein couple à tous les treuils ou enrouleurs qui pourraient en avoir besoin. Nous avons pu enrouler, empanner et déployer le génois sans perdre beaucoup d’élan. Il y a aussi un padeye motorisé plus en avant sur la potence pour une voile codée.

Systèmes intelligents

Sous le cockpit de navigation arrière se trouve un garage qui comprend un système particulièrement astucieux pour le lancement de l’annexe de 4,3 m / 14 pieds rangée d’avant en arrière. Le chantier a construit une grue en carbone haute poutre en forme de H dans le garage, qui répartit la charge sur ses deux poutres longitudinales.

C’est un système manuel simple qui utilise des rails de flèche pour faire glisser l’annexe et un treuil pour la soulever sans exercer de pression sur la porte arrière, ce qui signifie que vous pouvez l’utiliser dans plus de houle que vous ne le pouvez avec la plupart des garages tendres.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-annexe-garage-credit-Richard-Langdon

La grue intelligente en carbone en forme de H dans le garage de dériveur répartit la charge sur deux poutres longitudinales

Le système de direction est toujours facilement accessible depuis les coffres profonds, d’où vous pouvez également modifier l’angle de direction du gouvernail.

Un rangement supplémentaire se trouve dans un casier à voiles caverneux. Ici, le chainlocker est décalé et monté verticalement, ajoutant à l’espace utilisable, tandis qu’une cloison longitudinale permet de garder les voiles d’un côté.

Southern Wind a remplacé les moteurs hydrauliques rotatifs utilisés auparavant pour rétracter les bras d’ancrage par un système plus léger et plus facile à entretenir. Cela utilise deux vérins hydrauliques pour tirer les lignes attachées à un quadrant et permet également une sauvegarde manuelle.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-galley-credit-Richard-Langdon

La cuisine spacieuse jouxte le désordre et les quartiers de l’équipage

Micheli a poursuivi en décrivant comment chaque pièce d’équipement est détaillée et le poids suivi avant de monter sur le bateau pour aider à calculer le centre de gravité exact.

Le chantier aurait été 300 kg en dessous du poids cible global pour le RP90 Allsmoke. «Nous surveillons les poids très attentivement pendant la construction, car nous savons qu’ils seront transportés chargés», explique Micheli.

Une descente d’équipage mène directement du cockpit de navigation à la station de navigation et à la zone de l’équipage. Cette disposition éprouvée de Southern Wind est difficile à améliorer pour les grands yachts. Il sépare la part du lion des logements du propriétaire et des invités à l’avant, tout en donnant un accès séparé complet aux zones de travail.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-saloon-credit-Richard-Langdon

Pendant ce temps, depuis le cockpit invité peu profond et lumineux, avec ses tables divisées, c’est une descente légèrement inclinée dans le salon tranquille surélevé. Une trappe de descente incurvée extra large et coulissante apporte de la lumière dans cette zone, qui est divisée entre la salle à manger d’un côté et les canapés de l’autre.

Le style léger de Nauta est rythmé par un revêtement bleu et blanc de style majorquin. Le design intérieur est basé sur la simplicité. «Montrer, ne pas se cacher, était la clé», déclare Massimo Gino de Nauta. «Le mobilier, suspendu aux éléments structurels du yacht, nous permet de mettre en valeur la forme du yacht et de faire ressortir certains éléments de sa construction.»

En plus de créer de bonnes vues à travers les ports de coque et de roof, le format carré surélevé achète l’espace pour loger le moteur et la salle des machines ci-dessous. Sur un niveau inférieur vers l’avant se trouve une zone confortable avec un lit de jour, face à une cloison longitudinale centrale et un énorme téléviseur à écran plat où la quille de levage en option serait dissimulée.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-cabine-invité-crédit-Richard-Langdon

Une des cabines jumelles invités

Les chambres d’hôtes se trouvent dans une cabine double avec salle de bains à l’avant du salon et des cabines doubles identiques, avant la zone de l’équipage, toutes les cabines offrant une sensation d’espace et de lumière accueillante.

Un couloir dans la suite du propriétaire avant offre un espace pour une allocation généreuse de rangement. Se déplaçant dans la cabine meublée avec goût, avec une couchette centrale basse (avec fixations en nattes), il se sent à nouveau accueillant et léger grâce à une grande trappe et des hublots, un rembourrage léger et des garnitures. Après une journée de navigation chaude, la sensation était résolument apaisante et confortable sous les ponts.

Se déplaçant à l’arrière des cabines jumelles, une porte coulissante peut fermer la cuisine et la zone de l’équipage. Le skipper s’est, tout à fait raisonnablement, attribué une cabine double attenante relativement grande (étant donné que les deux autres cabines superposées partagent une tête), tandis que toutes les couchettes de l’équipage peuvent être inclinées en fonction de l’angle d’inclinaison.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-salle-des-machines-credit-Richard-Langdon

Skipper Pasco parle de Toby à travers les systèmes de la salle des machines

Me montrant autour de la salle des machines, Pasco a expliqué comment il a insisté pour avoir une zone d’établi et un rangement des outils dans la salle de contrôle – dans une zone qui, étonnamment, a moins de place que le SW96.

Le faisceau dans la salle des machines à cette longueur compense un peu cela, avec beaucoup de volume et d’accès autour des moteurs et des groupes électrogènes.

L’isolation et l’attention portée à la ventilation sont à noter. De nombreuses prises d’air sur le pont permettent à l’air d’entrer de manière passive à travers les nappes d’eau, ce qui, combiné à une extraction constante de l’air, se traduit par une circulation saine sans utiliser trop d’énergie.

Le chantier naval travaille depuis quelques années avec le spécialiste néerlandais Van Cappellen pour garantir des niveaux d’isolation acoustique rigoureux.

Par exemple, selon Micheli, il y a 800 kg d’isolation au feu et au bruit dans la seule salle des machines, un mélange de laine minérale et de revêtement en aluminium avec de la mousse de mélamine, recouvert d’un stratifié contreplaqué, liège et caoutchouc.

Différents matériaux sont utilisés pour différentes applications et fréquences. «La clé n’est pas de protéger l’utilisateur de la source mais d’isoler la source», explique Micheli.

Southern-Wind-105-voile-superyacht-Kiboko-Tres-owner-suite-credit-Richard-Langdon

La suite du propriétaire

Performance et confort

Le thème constant est la méthodologie du chantier qui consiste à utiliser la bonne quantité de matériau pour améliorer les performances sans sacrifier le confort. Faire correspondre cela aux besoins de chaque propriétaire est, pour Micheli, ce qui définit Southern Wind: «Nous aimons apporter nos opinions à la table, ce qui peut rendre les choses plus difficiles, mais fonctionne pour un bateau plus pratique à long terme.  »

Ainsi, même si elle construit des bateaux sur mesure, la concentration de la société sur les petites séries semi-personnalisées a créé une recette gagnante pour des yachts raffinés avec moins de délais. Et la capacité de profiter d’une navigation engageante et rapide avec seulement un petit équipage est inestimable – en Kiboko permet à son propriétaire de prendre facilement ses jours de navigation de 100 pieds depuis Palma.

Verdict

Ce n’est pas simplement du superyachting glamour. Prenez la barre d’un yacht comme celui-ci et vous appréciez rapidement qu’il soit conçu et fabriqué pour les marins qui veulent la meilleure expérience.

Détails

LOA:34,59 m (113 pieds 6 pouces)

Longueur de coque:32,27 m (105 pieds 11 pouces)

LWL:29,44 m (96 pieds 7 pouces)

Faisceau:7,31 m (24 pieds 0 pouces)

Brouillon:4,50 m (14 pieds 9 pouces)

Déplacement:69 800 kg (153 881 livres)

Zone de voile au près:568 m2 (6 114 pieds2)